Derniers sujets
» Blu-ray to iPad Ripper lift Blu bar DVD movies quest of iPad
Jeu 4 Aoû - 10:06:57 par Invité

» Drugs Classifcation
Jeu 4 Aoû - 8:27:07 par Invité

» Micro 1998 Caffeine Dj Blend
Mer 3 Aoû - 14:53:27 par Invité

» Ovol Medicine
Mer 3 Aoû - 14:03:55 par Invité

» It's your discovery, good job!
Mer 3 Aoû - 10:43:25 par Invité

» Sildenafil Femme - chez la femme viagra pour les femmes
Mer 3 Aoû - 5:23:43 par Invité

» Is it possible to store finger print image in mysql db using Java prog.language? how?
Mer 3 Aoû - 4:05:04 par Invité

» Medication Options For Rls
Mer 3 Aoû - 3:59:04 par Invité

» can taking tramadol and percocet together cause hair loss
Mar 2 Aoû - 17:15:51 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Les Moldaves tiraillés entre nostalgie de l’Union soviétique et intégration européenne

Mar 23 Déc - 20:21:17 par thierry.F



En Moldavie, le 9 mai est officiellement férié, en tant que Jour de la Victoire ; cette commémoration est revenue au goût du jour après le retour du parti communiste au pouvoir et une décennie de quasi-oubli. Bien que beaucoup de nostalgiques associent spontanément cette date à la victoire de l’Union soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale, beaucoup de jeunes moldaves préfèrent voir en elle la célébration de la Journée de l’Europe.
Cette année, la Journée de l’Europe a été avancée officiellement au 8 mai ; cette décision a été prise par la délégation de l’Union européenne en Moldavie et par la municipalité de Chişinău, afin justement d’éviter qu’elle n’ait lieu le même jour que la Fête de la Victoire.
C’est la première fois en Moldavie que la Journée de l’Europe est fêtée en aussi grande pompe. L’inauguration des festivités s’est prolongée, au cœur de Chişinău, à l’entrée du parc Etienne-le-Grand, où un drapeau de l’Union européenne a été déployé. Au même moment, à l’intérieur du parc, on en inaugurait deux autres, faits de fleurs jaunes et de cailloux bleu.
Les élus locaux, les représentants de l’Union européenne (UE) et les ambassadeurs accrédités à Chişinău assistaient à l’évènement. Dorin Chirtoacă, maire de la ville, a réaffirmé dans son discours qu’il était convaincu que la Moldavie ferait bientôt partie de l’Union européenne. Dans l’assistance, on trouvait aussi Cesare De Montis, chef de la délégation de la Commission européenne en Moldavie.
« Dans les yeux de tous ici, je peux lire l’espérance », a-t-il déclaré. « Dans les autres pays, le drapeau européen est synonyme de protection. L’Union européenne ne signifie pas politique de puissance, mais démocratie, prospérité, droits de l’homme, liberté. La Moldavie a fait ses premiers pas vers l’Union européenne il y a trois ans. Aujourd’hui, nous recueillons les premiers fruits de cette volonté politique. Désormais, quiconque passera dans ce jardin public verra ce drapeau et saura qu’un jour, il sera aussi celui de la Moldavie. »
Un parti pro-russe joue les trouble-fête
Quelques polémiques ont cependant troublé la cérémonie. Après les deux discours d’ouverture, la tribune a été laissée à Valerii Klimenko, conseiller municipal et président du parti Patria-Rodina Ravnopravie (« Patrie et Parité de Droits »), formation pro-russe et opposée à l’Otan, qui a exprimé le désir de prendre la parole.
L’intervention de Klimenko en a choqué plus d’un, du fait de son caractère fortement hostile à l’Union européenne. Selon Klimenko, les citoyens de Chişinău, dans leur majorité, ne veulent pas que les couleurs de l’Union européenne soient ainsi déployées. « Quelqu’un a-t-il seulement demandé aux moldaves s’ils veulent s’allier à ceux qui tuent des innocents en Irak ? », a demandé Klimenko à la foule.
Les déclarations de Klimenko semblent cependant contredites par les sondages qui donnent les moldaves favorables à l’entrée de leur pays dans l’UE à plus de 70%. Le même Klimenko a été interrompu par l’intervention irritée de membres de l’assistance, certains d’entre eux l’ont même frappé avec un parapluie. Il a fallu que le maire intervienne pour éviter que la dispute ne dégénère encore plus.
« Si nous ne leur avions pas laissé la parole, nous ne nous serions comportés ni en démocrates, ni en européens. Chacun a droit à la liberté d’opinion. Au fond, Klimenko représente seulement un à deux pour cent des citoyens moldaves », a poursuivi Dorin Chirtoaca.
Les jeunes veulent une Moldavie européenne
Malgré cet incident, les cérémonies de la « Journée de l’Europe » se sont poursuivies dans la soirée avec un évènement intitulé "Les Couleurs de l’Europe", organisé par les étudiants de la faculté de musique, de théâtre et d’art, suivie par la cérémonie de remise de l’Europe Prize Award.
La célébration de la Journée de l’Europe n’a pas eu lieu que dans la capitale, mais aussi dans les villes de Bălţi et Cahul. Les écoliers, collégiens, lycéens et étudiants de ces villes ont participé au concours « Message pour l’Europe », lancé au début de l’année 2008. Le prix de la section « École européenne de l’année » a été décerné au lycée anglo-roumain Ion Creanga de Chişinău, les deuxième et troisième étant le lycée Ioan Voda de Cahul et le lycée Mihai Eminescu de Bălţi.
Le 9 mai, au moment même où les dirigeants politiques et institutionnels moldaves prenaient part aux cérémonies de la Journée de l’Europe, plusieurs partis du camp libéral ont organisé une manifestation autour de la Journée de l’Europe. Sur la place devant le théâtre de l’opéra les sympathisants de quatre formations politiques se sont donné rendez-vous : le parti libéral-démocratique moldave, le mouvement « Action européenne », le parti « Alliance pour notre Moldavie », et le Parti national libéral, principal organisateur de la manifestation.
Diana Crudu, présidente de l’organisation de jeunesse des nationaux-libéraux, a dit voir dans le processus d’intégration européenne non la possibilité d’émigrer vers l’Ouest, mais un désir de succès et d’engagement dans la vie politique et sociale du pays. « Nous voulons voyager en Europe sans visa, avoir des écoles au niveau du reste de l’Europe et vivre dans un pays qui n’effraie pas les investisseurs étrangers. Nous ne sommes pas différents des jeunes du reste de l’Europe, mais malheureusement pour nous, nous avons grandi dans un pays qui a oublié de sortir du tunnel de la transition », a dit Diana Crudu.
Les jeunes réunis pour fêter la Journée de l’Europe et les anciens combattants de la Seconde guerre mondiale, qui se souvenaient du Jour de la Victoire, n’étaient séparés que par le boulevard Stéphane-le-Grand. À Chisinau, le 9 mai, au même instant, on pouvait donc voir deux Moldavie qui regardaient dans des directions éloignées, voire opposées.

Commentaires: 0

Sondage
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 22 le Lun 16 Juin - 11:58:40
Statistiques
Nous avons 51 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est le moine trappiste

Nos membres ont posté un total de 1449 messages dans 813 sujets