RICHARD WAGNER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RICHARD WAGNER

Message  jimmyolsen le Dim 18 Mai - 21:33:13



[Wagner Wilhelm Richard] * Leipzig 2 mai 1813 — † Venise 13 février 1883. Compositeur.
Son père Friedrich Wagner, fonctionnaire dans la police meurt des suites d'une épidémie à Leipzig le 23 novembre 1813,peu après le battaille de Leipzig qui oppose les troupes française à celles des Alliés. Le 30 septembre 1821 à Dresde sa mère épouse Ludwig Geyer, un peintre, acteur et poète.
Il étudie la musique en autodidacte. En 1830 une Ouverture de sa composition est créée au Théâtre de Leipzig.
Il s'inscrit en 1831 comme étudiant en musique à l'Université de Leipzig. Il suit les cours de composition et de contrepoint avec Christian Theodor Weinlig (1780-1842) cantor de Saint-Thomas.
Il compose en 1832 Die Hochzeit (Les Noces) son premier opéra qui reste inachevé. En 1833 il est chef de Choeur à Wurtzbourg. L'année suivante il compose son opéra Die Feen (les fées). De 1834 à 1836 il est directeur musical à Magdebourg, où il compose en 1835 Das Liebesverbot (La Défense d'aimer).
A Königsberg où il est quelques temps maître de chapelle, il épouse l'actrice Wilhelmine (Minna) Planer (1809-1866) le 24 novembre 1836. En 1837 il est nommé à un poste similaire à Riga, où il écrit le livret et la musique des deux premiers actes de son opéra Rienzi avec l'espoir de le faire jouer à Paris où il arrive le 17 septembre 1839. Meyerbeer le soutient mais la scène de l'Opéra de Paris lui est refusée. Il fait la connaissance de Berlioz et découvre son traité d'orchestration.
Il survit en transcrivant des opéras pour l'éditeur Schlesinger et livre des articles et des nouvelles pour la Gazette Musicale. Fin 1840, il est incarcéré pour dettes. Ne pouvant se faire jouer, il vend l'ébauche de son opéra Der fliegende Holländer au directeur de l'Opéra de Paris qui en programme une version du compositeur Pierre-Louis Philippe Dietsch (1808-1864) sur un livret (original) de Paul Foucher (gendre de Victor Hugo) et Henri Révoil sous le titre Le Vaisseau Fantôme, ou Le Maudit des mers, opéra fantastique en deux actes.
Le 7 avril 1842 il s'installe avec son épouse à Dresde où son opéra est programmé. C'est un succès ainsi que pour Der fliegende Holländer. Il est nommé maître de chapelle à la cour le 2 février 1843.

Il achève la partition de Tannahauser le 13 avril 1845, et il projette le plan des Maître chanteurs de Nuremberg (daté du 16 juillet) et celui de Lohengrin (daté du 3 août). Tannahauser est créé le 19 octobre.
Il ébauche le Nibelung en 1848, sa mère décède en février de la même année. Il participe à l'insurrection de Dresde et se réfugie en Suisse le 28 mai 1849. Il pense un moment fuir en Grèce avec une de ses admiratrices françaises, Jessie Laussot (1829-1905) née Taylor, d'origine anglaise, mariée à un négociant en vins de Bordeaux. Wagner la retrouve en mai 1850 à Bordeaux, mais l'intervention de la police le force à quitter la ville. Il est à Zürich le 3 juillet 1850. Jessie Laussot quittera son mari et vivra à Florence où elle se remariera avec l'écrivain ami de Nietzsche, Karl Hillebrand (qui fut secrétaire de Heine à Bordeaux). Elle fréquentait Liszt, von Bülow et Julie Ritter avec laquelle elle avait projeté de créer une bourse pour soutenir Wagner financièrement.
Liszt organise et dirige la création de Lohengrin à Weimar qui a lieu le 28 août 1850. La même année Wagner publie son article Das Judentum in der Musik dirigé contre Meyerbeer.

En 1852 il fait connaissance de la poétesse Mathilde et de l'homme d'afaires Otto Wesendonck qui lui offrent l'«Asile», une maison au lac de Zurich et un soutien financier en échange d'une cession de ses droits d'auteur. Le texte du Nibelung est achevé en hiver 1852. En 1853 il projette l'introduction de l' Or du Rhin et commence à composer la Tétralogie. La même année il fait la connaissance de Cosima von Bülow, le fille de Liszt et l'épouse du chef d'orchestre Hans Von Bülow. En 1855 il effectue une tournée de 4 mois en Angleterre.
En 1858, alors qu'il compose Tristan et Isolde, la liaison amoureuse qu'il entretient avec Mathilde Wesendonck est éventée. A la suite d'une esclandre de Minna, il part pour Venise en compagnie de Karl Ritter. Sous autorité autrichienne, Venise expulse Wagner qui retourne à Lucerne où il compose les second et troisième actes de Tristan et Isolde.
En 1859 il est de nouveau Paris. Il y retrouve Minna à l'automne 1860. Il y donne trois concerts de ses oeuvres au Théâtre Italien, salle Ventadour (extraits du Hollandais, de Tannhäuser, de Tristan et de Lohengrin) qui lui procurent la notoriété mais qui sont financièrement des échecs. Sur ordre de l'empereur Tannahauser est programmé à l'Opéra de Paris. 164 répétitions sont nécessaires. L'oeuvre est retirée après trois représentations. Charles Baudelaire écrit en 1861 son article : Richard Wagner et Tannhauser à Paris
La même année une amnistie partielle est décrétée en Allemagne. Il est à Vienne le 14 août pour préparer la création de Trisatan et Isolde qui est reportée. Il rédige le livret des Maîtres Chanteurs à Paris. Fin mars il commence la composition à Biebrich près de Mayence où il a une relation amoureuse avec Mathilde Maier (1833-1910) rencontrée chez son éditeur Schott, puis avec Friederike Mayer. En octobre il a un différent financier avec Franz Schott son éditeur. Il fait une tournée de concerts jusqu'à Saint-Pétersbourg et Moscou et s'installe près de Vienne, à Penzig. En novembre il rencontre Minna à Dresde pour la dernière fois.
En 1864, les difficultés financières le poussent à quitter Vienne pour Stuttgart (23 mars). Le 3 mai il est invité par Louis II de Bavière à Munich. Le 10 avril, Isolde, le premier enfant de Wagner et de Cosima von Bülow vient au monde. Le10 juin 1865 Hans von Bülow dirige la création de Tristan et Isolde. Les relations de Wagner avec Cosima von Bülow font scandale. Il quitte Munich le 10 décembre 1865.
Minna meurt en 1866. La même année, après un long périple via le Sud de la France, il s'installe à Tribschen près de Lucerne où Cosima lui rend visite. Eva, le second enfant naît le 17 février 1867. Cosima s'installe définitivement à Tribschen en 1868. En 1869 ils reçoivent pour la première fois Nietzsche et celle de Judith Mendès. Le 6 juin de la même année le troisième enfant du couple, Siegfried, vient au monde.
Le 25 juin 1870 le divorce entre Cosima et Hans von Bülow est prononcé. Le mariage avec Wagner à lieu le 25 août. La même année ils ont la visite d'Augusta Holmès accompagnée de Catulle Mendès.
En avril 1871, il visite Bayreuth dont le conseil municipal est prêt à coopérer pour la création du festival auquel Wagner pense depuis longtemps. Les Wagner s'installent à Bayreuth. La première pierre du nouveau théâtre est posée le 22 mai 1872. Le 28 avril ils emménagent dans la villa Wahnfried, construite grâce à une subvention de 25 000 taler accordée par le roi Louis II de Bavière.


En 1875 Wagner fait une tournée de concerts et commence les répétitions du Ring. Le 13 août, sous la direction de Richter, trois cycles du Ring sont donnés. Le festival est déficitaire. Pendant le festival il a une liaison avec Judith Mendès (1845-1917), brillante intellectuelle fille de Théophile Gauthier et mariée à Catulle Mendès en 1866 (qui vit avec la compositrice Augusta Holmes depuis 1869). Elle lui procure de France les soieries, les satins et l'eau de rose qu'il affectionne. Elle traduit le livret de Parsifal en Français.
Wagner rencontre le comte Arthur Gobineau, le théoricien de l'inégalité des races à Rome.


Pour couvrir le déficit, Wagner et Richter organisent une série de concerts à Londres qui n'atteint pas ses buts. La question sera réglée en 1878 par un prêt de la trésorerie royale remboursable sur les droits d'auteur de Wagner.
En 1880 les Wagner s'installent en Italie, il achève la partition de Parsifal à Palerme en janvier 1882. Le 15 janvier Renoir réalise l'esquisse de son portrait. En Mars il a une première attaque cardiaque. En mai ils quittent Venise pour Bayreuth où le comte Gobineau est leur hôte.

Pour les 16 représentations du festival de juillet-août 1882, le roi a mis à disposition l'orchestre et les choeurs de l'Opéra royal de Munich dirigés par Hermann Levi. Wagner dirige la scène finale de la dernière représentation.

Le 16 septembre la famille Wagner s'installe au Palais Vendramin à Venise. Le 24 décembre il dirige sa Symphonie en do majeur au Teatro La Fenice. Il meurt d'une crise cardiaque le 13 février 1883. Son corps est transporté à Bayreuth, où il repose dans le caveau du jardin de Wahnfried.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum