LA CHINE : LA PRINCIPALE ALLIEE DE MUGABE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA CHINE : LA PRINCIPALE ALLIEE DE MUGABE

Message  jimmyolsen le Dim 6 Juil - 14:34:44



Pékin, un précieux allié pour M. Mugabe

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies devrait bientôt décider s'il met en place des sanctions contre le régime de Robert Mugabe. Le choix de la Chine sera décisif pour que soit adoptée cette résolution.

Mugabe peut encore compter sur la Chine pour se maintenir au pouvoir L'Ambassadeur des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Zalmay Khalilzad a déposé jeudi 3 juillet un projet de résolution imposant des sanctions contre le Zimbabwe au Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Ces sanctions seraient la mise en place d'un embargo sur les ventes d'armes au pays, ainsi que l'interdiction de voyager à l'étranger et le gel des avoirs financiers de 12 hauts dignitaires du régime de Robert Mugabe. Le vote devrait avoir lieu dans le courant de la semaine prochaine, mais il n'est pas évident que la résolution soit adoptée, car une inconnue demeure. Que votera la Chine ?

Liu Guijin, diplomate chinois en charge des affaires africaines a déclaré récemment qu'à cause des sanctions et embargos « les gens souffrent là-bas », au Zimbabwe. Il ne s'est pas encore prononcé sur la stratégie qu'adopterait la Chine, mais cette dernière est réticente à condamner ouvertement le régime de M. Mugabe, avec qui elle entretient des relations économiques et politiques cordiales.

Problème africain

M. Liu a certes exprimé son souhait de voir les différents acteurs politiques zimbabwéens « travailler ensemble et faire plus d'efforts pour stabiliser la situation ». La Chine ne semble pas prête à exercer une pression plus intense sur le dictateur Mugabe. A la place, elle considère qu'il s'agit d'un « problème africain ». Et à l'heure où beaucoup s'agacent et s'impatientent face à l'incapacité de la médiation du président sud-africain Thabo Mbeki à faire cesser les violences politiques, Pékin salue les efforts faits par l'Afrique du Sud. Malgré l'absence de résultat.

Avec le Zimbabwe comme avec d'autres pays dans des situations déplorables en matière de droits de l'Homme, la Chine justifie sa politique par le principe de « non-ingérence dans les affaires internes » de ses partenaires. Cette ligne directrice de sa politique étrangère a une explication historique : la Chine a elle-même énormément souffert par le passé des ingérences des puissances étrangères dans ses propres affaires. Elle considère à ce titre qu'elle n'a pas de leçons de morale à recevoir de l'extérieur, notamment des puissances occidentales.

Mais dans le cas du Zimbabwe, l'application que fait la Chine du principe de non-ingérence n'est pas claire.

Pékin a mené une politique d'ouverture envers le régime de M. Mugabe depuis les années 80. Les deux avaient en commun l'idéologie marxiste. Au cours des dernières années, alors que l'économie zimbabwéenne s'est effondrée, la proximité diplomatique avec la Chine a permis au Zimbabwe d'obtenir ce qu'il n'arrivait plus à avoir avec le reste du monde : des biens de consommation ou encore des armes. La chine est devenue le premier investisseur étranger du pays.

Non-ingérence ?

En avril dernier, une entreprise détenue par l'Etat chinois, Poly Technologies Inc, avait tenté de livrer 77 tonnes d'armes, valant 1,245 millions de dollars au Zimbabwe, par le biais d'un navire de la Cosco, une entreprise de transport maritime appartenant, elle aussi, à l'Etat chinois.

Le soutien apporté par Pékin au tyran Mugabe permet à ce dernier de se maintenir au pouvoir, et ce au mépris du choix fait par le peuple zimbabwéen lors des dernières élections. Aider un dictateur à rester au pouvoir malgré la volonté exprimée du peuple est en soi une ingérence dans les affaires internes du pays, le type d'ingérences contre lesquelles le peuple chinois a dû lutter si durement par le passé.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum