Thomas HARRIS - HANNIBAL LECTER - LES ORIGINES DU MAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas HARRIS - HANNIBAL LECTER - LES ORIGINES DU MAL

Message  jimmyolsen le Dim 13 Juil - 22:00:08



Thomas HARRIS
HANNIBAL LECTER - LES ORIGINES DU MAL
Roman
Albin Michel
370 pages
Soyons clair : ce livre est d’une insignifiance rare. D’ailleurs, c’est à ce titre que je vous le présente. Thomas Harris aurait du s’en tenir à Hannibal et laissé le fan de Lecter dans une éternelle ignorance de la destiné de leur héro favori. Oui, mais voilà, le succès appelle les erreurs de casting. Et Thomas Harris est tombé dedans. Incapable de trouver le succès avec d’autres personnages ou d’autres sujets, l’auteur a cru bon, visiblement, de capitaliser (littérairement comme financièrement) en ressuscitant le cannibale. Mal lui en a pris, puisqu’à vouloir faire vite, on en fait qu’improviser. Récapitulons un peu l’un des plus grands navets du genre des dix dernières années. Dans e livre, nous nous retrouvons quelque part dans une région balte, au sein d’une famille bourgeoise à défaut d’être noble, mais dont l’enracinement en ces lieux semble remonté au début des temps. A la fin de la guerre, des nazis de passage découvre ce havre glacé et massacre tout le monde. Le jeune Hannibal finit par tuer tout le monde et découvre au passage son goût prononcé pour la chaire humaine. Seul, orphelin, il finit par gagner la France à la fin de la guerre où il est recueilli par un vieil oncle surgit d’on ne sait où, et où il devra faire face à des situations aussi improbables que mal décrites, dans lesquelles seront mêlés des néo-ex-néo nazis (on ne sait plus trop où l’auteur veut en venir), les inévitables communistes à l’idéologie d’une déconcertante incohérence (sans savoir vraiment qu’ils viennent faire dans ce livre, sinon procurer au récit d’un ancrage historique dans la France qui plonge petit à petit dans la guerre froide à partir du blocus de Berlin en 1949), et des samouraï qui, je vous rassure, ne sont ni des Yakusa ou des nostalgique du Japon impérial d’Iro Hito. Et pour quel résultat ? Ma fille de huit ans n’a même pas eu peur. Elle m’a juste demandé si c’était un nouvel épisode des Chevaliers du Zodiac.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

en voilà une débilité

Message  Camaro75 le Sam 23 Aoû - 15:12:14

Ce livre est mal écrit, mal inspiré, au profit d'une histoire si convenue qu'elle ennuie au beau d'une vingtaine de minutes. Il faut se forcer pour le lire. il est aux antipodes des trois premiers volumes de la série. Quant au fil dont il est tiré, il est encor eplus médiocre.

Camaro75
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum