Mathias Bernard - LA GUERRE DES DROITES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mathias Bernard - LA GUERRE DES DROITES

Message  jimmyolsen le Dim 13 Juil - 22:29:36



Mathias Bernard
LA GUERRE DES DROITES
Essai
Odile Jacob
320 pages

Revenons vingt cinq ans en arrière. La droite a cessé de révolutionner le paysage politique français : la démocratie-chrétienne a disparu, du moins intellectuellement parlant, de la scène, les conservateurs ont été absorbés. Il ne reste plus que la gauche alors triomphante au début du règne de Mitterrand pour lui barrer le chemin vers la reprise du pouvoir et se trouve être également la seule alternative intellectuelle à un socialisme qui se lézarde à l’épreuve de la réalité du pouvoir. Maurois a été éjecté de son poste de Premier ministre, les communistes vivent leur chant du signe, des tendances se créent au PS que seul l’autoritarisme de Mitterrand parvient à colmater. Pourtant, un nouveau venu commence à émerger sur la scène nationale : Jean Marie Le Pen. Il perce doucement dans l’opinion parce que les français commencent à se lasser des socialistes et parce que Chirac ne parait plus être en mesure de renverser le Roi François 1er. Mathias Bernard fixe à cette période le renouveau idéologique de la droite, renouveau rendu inévitable si elle ne voulait pas se fissurer sous les coups de boutoirs d’un Front National pas encore vraiment pris au sérieux, mais dont personne n’ignore qu’elle rallie à sa cause des cohortes ouvrières déçues par toutes ces politiques qui n’ont menées nulle part (les réhabilitations des sites sidérurgiques et miniers de la Lorraine et du Nord et Nord pas de Calais). Selon lui, il y a une véritable guerre d’engagée entre les deux idéologies, avec un bon nombre de batailles, mais aussi des alliances de raison contre l’omniprésence socialiste, mais à des niveaux tout à fait locaux. Mais pour refonder idéologiquement la droite, il a fallu que bon nombre plongent dans la boue des Bloc National, le vichisme, la résistance, la guerre d’Algérie. Autant de sujets qui ralliaient les causes lors des grands combats, mais alliances sans lendemain puisque se liquéfiant dès le combat perdu ou gagné. Reconstruction idéologique sincère ou opportunisme calculé ? L’auteur ne tranche pas, laissant au seul lecteur le soin de trancher ce sujet. Il est vrai que le sujet est complexe et que bien des leaders de la droite, Chirac compris, sont allés de l’un à l’autre sans le moindre remord.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum