Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

20% 20% 
[ 29 ]
60% 60% 
[ 86 ]
20% 20% 
[ 29 ]
 
Total des votes : 144

Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  jimmyolsen le Jeu 1 Mai - 20:55:36



Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Votez et postez vos commentaires.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La turquie n'a jamais été européenne

Message  kostas66 le Sam 3 Mai - 15:16:17

historiquement, la Turquie n'a jamais été européenne. Il a souvent été en guerre avec les pays européens. Ce qui n'est pas pareil. Géographiquement, 5% de la Turquie se trouve en Europe, mais cela a été possible par la guerre (encore un fois) contre la Grèce. Religieusement, la Turquie est musulmane (et de plus en plus avec le gouvernement en place et ses politiques sociales à fortes connotation isxlamiste. Culturellement, elle appartient d'avantage à l'Asie centrale (Turkémistan, Arménie, Azerbadjian, Ouzbekistan). Alors, je ne vois pas en au nom de quelle logique elle devrait intégrer l'Europe.

kostas66

Nombre de messages : 29
Age : 43
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  j-luc le Ven 16 Mai - 0:46:14

La question ne se pose plus.
Regardons ce qui se passe en Turquie.
Inutile de tourner autour du pôt.
Toute la question est de savoir si l'armée turque va laisser faire ou se lasser.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 61
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

les jeux sont faits

Message  dill le Ven 16 Mai - 14:58:02

Qu'on le veut ou pas, la Turquie finira pas enctrer dans l'UE. Tous les dirigeants ou presque l'on décidé contre l'avis des populations qui ne veulen tpas. Les errements ne sont que des faux semblants pour les ménager.

dill
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pas sur

Message  maria le Ven 16 Mai - 21:32:27

je ne suis pas certaine que les jeux soient déjà fait. L'incorporation de la Turquie est tellement énorme que les gouvernement devront, à un moment ou à un autre, consulter leurs populations. Ou alors, ils nous prendraient pour des débiles profonds. Et là, ils le paieraient chers. Déjà qu'on paierait cher cette entrée...

maria
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  j-luc le Sam 17 Mai - 8:45:30

Mais Maria les politiciens et les politiciennes nous prennent effevtivement pour des débiles.
Pourquoi ne le ferait-il pas d'ailleurs, puisque depuis 1939 pour rester sirle plan contemporain nous vivons sur une imposture et qu'à chaque nouvelle mandature nous votons d'une façon ou d'une autre pour veux qui avaient voté les pleins pouvoirs à Pétain.
Quant aux autres, ils n'ont pas les cuisses plus propres.
L'entente cordiale est de mise quand il s'agit de se sucrer sur les marchés publics par exemple.
Toute cette clique ne mérite qu'une seule chose: le licenciement pour faute professionnelle grave.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 61
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

je ne vois pas l'intérêt

Message  jeremyna le Jeu 22 Mai - 22:24:12

je ne vois pas l'intérét que l'Union européenne aurait à intégrer la Turquie en son sein : une culture trop différente, un système politique contrôlé par l'armée, un gouvernement de plus en plus islamiste, une économie tiers-mondiste qui nous couterait plus cher encore que l'intégration des pays de l'Est, la non reconnaissance du génocide arménien, la répréssion anti-kurde, l'assassinat de chrétiens, la non-liberté de la pratique des cultes (les orthodoxes grecs de Turquie n'ont pas le droit d'organiser des séminaires), une entente un peu trop proche avec les USA... j'arrêterai là la liste, mais le fait est que nous n'avons rien à y gagner.

jeremyna
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  Slimmmmm le Sam 24 Mai - 18:03:37

Bonjour,

je préviens les ignorants, les con volontaires, les matérialistes, les incultes, les dénué de curiosité intellectuels, les dénues d'humanisme ce que je vais dire va vous ennuiyer pour le reste bonne lecture :

Il y a un REELLE INTERET POUR LES CHEFS D ETATS DE PRENDRE LA TURQUIE DANS L'UE, mais tout en sachant que pour LE PEUPLE ce sera un AGRAVEMENT DE NOTRE SITUATION.

Rappel d'histoire rapide :

1974 : loi sur l'avortement
1975 : autorisation du regroupement familial pour les immigrés vivant en France

vous allez vite voir le rapprochement avec la TURQUIE :

étant donné qu'on a autorisé aux femmes d'avorter, cela entraîna une conséquence d'un point de vue démographique, les familles du à cette loi ferait moins d'enfants, donc la France connaîtrait un veillissement de sa population et donc des jeunes actifs en faible quantité que faire ?

On autorise le regroupement familial, car les immigrés amenant leur famille des pays d'afrique n'ont pas cette "tradition" de pouvoir avorter car cela est trés mal vu d'un point de vue religieux, ethniques, sociale donc ces familles en venant en France ferait des enfants et donc renouvelerait la génération.

Mais le soucis c'est que les immigrés en venant en France prenne le premier travail qui leur a été proposer et les patrons profitent de leur ignorances pour les payés à des salaires bas, mais la conséquence c'est que la base du salaire dans un secteur pour un métier donné se calcul sur l'ensemble des salaire du secteur en question, donc comme il y a de plus en plus d'immigrés sous payé les salaires globaux :" la masse salariale" baisse et donc cette baisse donne aux patrons la possibilité d'avoir plus de gains et donc d'avoir plus de bénéfices et de distribués plus de dividente aux actionnaires !

Le rapprochement est que en acceptant la Turquie un flot d'immigration va se faire et les salaires vont baisser et donc les gains pour les patrons et actionnaires vont encore augmenter !

CAR il faut le savoir ce n'est plus la politique qui a le pouvoir c'est l'ECONOMIE, les capitalistes.

Il faut savoir aussi le centre de décision de l'union européene se trouve à Bruxelle, est que il s'y pratique ce que l'on nomme le LOBBYING, le lobbying ce sont des centaines et des centaines d'envoyer de grosse entreprise qui vienent INSITER les décisionaires de ce centre de décision européen pour que les lois SOIENT TIRER A LEUR AVANTAGES, donc l'acceptation de la Turquie leur est avantageux !

Petit rappel au passage 70 % de la législation française suit les directives de l'Union Européene...

Je ne suis en aucun cas raciste, je suis totalement objectif et je me considère ni comme français ni comme européen mais citoyen du monde.

Slimmmmm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

oui, Slimmmmm

Message  ludwig le Lun 26 Mai - 0:38:37

on nous prend effectivement pour des cons. la messe et dite et nous devrons en payer le prix par la paralysie retrouvée grâce au poids de la Turquie qui lui assurera un droit de blocage dans les grandes décisions. Et il n'y a rien de raciste là, nous sommes d'accord.

ludwig
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  j-luc le Jeu 29 Mai - 19:12:22

Il est vrai qu'en fonction du mode de représentation la Turquie en intégrant l'UE pourrait changer la donne sur le plan institutionnel.
Je considére pourtant à penser que les jeux ne sont pas fait et encore plus que les dès n'ont pas fini de rouler.
Cela ne tient d'ailleurs pas à ce que veulent les apparatchicks européens.

Il nous faudra regarder de près le positionnement des pays de la "mittle europa" sur le sujet. Bien qu'aucun de ces pays ne soit un pays fondateur de l'Union leur histoire créera un positionnement commun sur le sujet.
Les peuples du Danube ont des positions claires ; elles s'appuient sur leur histoire.

Mais il y aura aussi dans un contexte de guerre de plus en plus ouverte et âpre pour le contrôle des richesses, la nécessité de prendre en compte les effets induits de la politique de la République Fédérative de Russie.

Turquie et Iran sont à la conjonction d'une plaque tectonique macro économique.
Bruxelles ne se donne pas les moyens d'être un acteur majeur dans ce contexte.
Il ne suffira pas de "produire de la norme" pour être un interlocuteur sur le plan international surtout dans cette partie du monde.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 61
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PAS DE TURQUIE DANS L'UNION EUROPEENNE

Message  GYOR le Jeu 29 Mai - 20:52:33

la Turquie n'entrera jamais dans l'Union européenne parce que les est-européens n'en voudront pas. Il n'y a guère que la Grèce qui s'y montre favorable parce que la sécuriserait ses frontières. Mais le positionnement grec n'est pas clair parce qu'Athènes se rapproche de plus en plus de Moscou, tout comme la Roumanie et la Bulgarie. Il y aura beaucoup de tractations, de tensions et il n'est pas impossible que Washington intervienne sur le sujet pour contrer le retour de l'influence russe dans le monde orthodoxe. en fait, la question de l'adhésxion de la Turquie à l'Union européenne risque d'échapper à l'Europe elle-même.

GYOR
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  j-luc le Ven 30 Mai - 1:27:27

Eh bien GYOR j'ai justement discuté du sujet avec un grec qui me "tombait sous la main" et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'était vraiment pas chaud du tout pour voir la Turquie dans l'UE.
Et, ce pays n'est pas trop mal placé, pour savoir de quoi il parle.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 61
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

@j-luc

Message  doobiebr le Ven 30 Mai - 7:40:45

ouaip, mais il y a une différence entre ce que les grecs veulent et ce que leur gouvernement veut. Le gouverment grec et les politiques y sont favorables malgré les atteintes à la liberté de culte dont les prètres orthodoxes sont victimes en Turquie. D'ailleurs, ces dernières années, il y a eu pas mal d'assassinats de protestants par les Loups Gris sans que le gouvernement d'Erdogan ne s'en émeuve outre mesure.

doobiebr
Invité


Revenir en haut Aller en bas

HEUREUSEMENT LES DEPUTES FRANCAIS

Message  TONTONED le Dim 1 Juin - 11:57:59

heureusement que les députés français, lors du vote à l'assemblée sur la réforme de la Constitution, n'ont pas suivis l'avis de Sarko : ils ont réjouté un amendement qui maintient l'obligation de référendum populaire sur l'adhésion à l'Union européenne pour tout pays ayant une population représentant plus de 5% de la population totale de l'ensemble communautaire ! Encore une fois, il a été démontré que les populations pouvaient s'ériger contre les technocrates de Bruxelles qui y sont favorables et qui ont fait pression sur le gouvernement français. Lorsque les populations européennes sont hostiles à l'adhèsion à plus de 60%, et que les technocrates bruxellois s'obstinent, nous pouvons logiquement nous demander s'il n'y a pas une dérive autoritaire sur le vieux continent.

TONTONED
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JAMAIS

Message  moab le Sam 7 Juin - 17:29:33

La Turquie n'est ni ne sera jamais en mesure d'entrer dans l'Union européenne tant et aussi longtemps qu'elle sera tentée par l'Islamisme et qu'il faudra l'armée et les tribunaux pour imposer le respect de la laïcité. Bon, je joints un article pour confirmer ce que je dis :

Laure Marchand
06/06/2008

La décision de la Cour constitutionnelle sur le foulard illustre l'ambiguïté du rôle des magistrats.
L'ANNULATION par la Cour constitutionnelle, jeudi, de la loi qui autorisait le foulard dans les universités constitue le dernier exemple de l'intervention de la justice dans l'arène politique. « La Cour montre que la souveraineté appartient au pouvoir judiciaire », titrait le quotidien Taraf. Pour les partisans de l'adhésion à l'Union européenne, c'est l'institution judiciaire dans son ensemble qui a besoin d'être réformée. « C'est la même mentalité qui conduit à poursuivre les intellectuels au nom de l'article 301 du Code pénal ou le Parti de la justice et du développement (AKP) », estime Orhan Kemal Cengiz, avocat à la tête d'une association des droits de l'homme. Car en Turquie, les magistrats assument un rôle politique et le droit est utilisé comme un instrument pour accomplir leur mission.

« La majorité des juges et des procureurs est formatée par l'idéologie républicaine, la perception démocratique est absente, constate Ümit Kardas, ancien juge militaire. Depuis sa création, la République a deux peurs : la charia et le séparatisme. Qui permettent de justifier le maintien d'un pouvoir militaire. Les magistrats sont un rouage de ce système et sont donc autorisés à dépasser les limites du droit. »


« Obsessions »

En 2007, ces mêmes juges avaient fait obstacle à l'élection d'Abdullah Gül en annulant le premier tour de la présidentielle. Ce sont eux également qui se prononceront sur l'interdiction du parti au pouvoir, l'AKP, en cours d'examen. « L'oreille de la Cour constitutionnelle est très sensible à la voix de l'armée », souligne Ümit Kardas. Commentant la décision des juges qui ont estimé que la loi sur le foulard violait la laïcité, le chef de l'état-major a d'ailleurs déclaré qu'elle était « l'expression de ce qui est une évidence ».

L'autre obsession de ces magistrats concerne les revendications identitaires kurdes. Les maires du Parti pour une société démocratique (DTP), accusé d'être la vitrine politique du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), sont soumis à un harcèlement judiciaire. La chasse au « séparatisme » se niche dans des recoins insoupçonnés. Ainsi, les lettres « Q », « W » et « X », parce qu'elles n'existent pas dans l'alphabet turc, mettraient en danger l'intégrité du territoire : Osman Baydemir, édile de Diyarbakir, contre qui 24 procès ont été ouverts, comparaît pour l'utilisation de ces lettres hors la loi.

La fondation Tesev a dressé le portrait-robot d'une corporation conservatrice, antilibérale et qui se méfie de l'UE. « Nous avons interrogé 51 juges et procureurs pour comprendre comment l'idéologie influençait leurs pratiques, explique Volkan Aytar. Leurs réflexes sont axés sur la sécurité. » Ainsi, un juge sur deux considère que les droits de l'homme peuvent mettre en danger l'État, et la majorité pense que la défense de l'État doit passer avant celle du citoyen. La confiscation de milliers de biens immobiliers aux minorités chrétiennes s'inscrit dans cette logique. Pour les gardiens du dogme, égratigner la mémoire du fondateur de la République constitue un sacrilège. En mars, un professeur a été condamné à quinze mois de prison avec sursis pour insulte à l'héritage d'Atatürk : il avait critiqué le kémalisme, « davantage régressif que progressiste ».

Cet idéal républicain doit aussi être protégé des « impérialismes » de Washington et de Bruxelles. Dans son acte d'accusation contre l'AKP, le procureur de la Cour de cassation accuse les États-Unis de soutenir un régime islamique en Turquie. Et « l'UE implique une redistribution complète des rôles, c'est-à-dire la fin de la suprématie de ceux qui sont désignés sur ceux qui sont élus, décrypte Orhan Kemal Cengiz. Les bureaucrates sont engagés dans une lutte à mort pour leur survie. »

moab
Invité


Revenir en haut Aller en bas

JE SAIS PAS

Message  vanpattent le Lun 9 Juin - 9:44:48

je sais pas si la Turquie doit entrer dans l'Europe. il y a des problèmes dans ce pays, mais peut être qu'en entrant dans l'Europe, qu'elle changerait. rien n'est impossible. c'est l'Europe qui a changé les européens. ils ne se font plus la guerre par exemple.
avatar
vanpattent

Nombre de messages : 9
Age : 32
Date d'inscription : 08/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la turquie

Message  voltaire le Mer 11 Juin - 9:05:16

le problème est le raisonnement primaire de la plupart des français qui écoutent les hommes politiques qui eux parlent au 3e degré.Ces hommes politiques qui eux surfent sur la vague islamophobe des "petits blancs"
D'abord quand on parle d'un sujet ,il est important de le maitriser un tant soit peu et non de simplement vomir des mots tel des aliments qui n'ont pas été au préalable digérés
Allez d'abord dans ce pays les voir vivre (d'ailleurs beaucoup de français cathos ne s'en privent pas ,vu les prix pratiqués par les agences de voyages).
Ensuite renseignez vous sur le nombre de femmes au parlement turque et dans les diverses administrations ( en pourcentage bien entendu!) et comparez avec notre pays soit disant si égalitaire
enfin si on raisonne simplement dans le cadre d'un intêret égoiste , réfléchissez , vous les islamophobes quel est notre barriere de sécurité entre le moyen orient (ce vilain méchant ) et votre "Europe" (ce si gentil conglomérat d'anciennes nations fascisantes comme la croatie,la lituanie etc)? Si ce n'est la Turquie (qui à toujours été une alliée de l'Allemagne ,qui je crois est maintenant partie prenante de l'Europe)
faites abstraction de vos haines stériles et ayez de l'imagination .Vous verrez que vous serez étonné de ce que l'on peut faire avec un cerveau

voltaire
Invité


Revenir en haut Aller en bas

je comprends l'idéalisme

Message  Edlebegu le Mer 11 Juin - 15:41:57

je peux comprendre cet idéalisme, Voltaire, mais en tant que turc ayant vécu 25 ans à Izmir et qui y retourne deux fois l'année, je peux te dire que ce que tu nous dis n'est pas tout à fait vrai (ni faux d'ailleurs). selon moi, et vu mon expérience, je considère que la Turquie ne peut pas entrer dans l'Union européenne. Pas pour des raisons religieux, mais plus culturelle (ne pas confondre avec la religion), économique, stratégique et politique. Ces droits dont tu nous parles, qui viennent d'Ataturk, sont de plus en plus remis en question. Il ne faut pas nier non plus qu'il y a sans cesse des agressions contre les autres religions qui vont jusqu'au meurtre et que la police couvre plus ou moins (mais pasz les tribunaux, quand... on leur présente des suspects). il ne faut pas nier non plus que le gouvernement actuel s'en prend de plus en plus aux droits des femmes. Ce ne sont que des exemples. en fait, la Turquie ne peut entrer dans l'Union européenne parce qu'elle est doucement en train de faire marche arrière sur tous les acquis de la laïcité. je ferai aussi remarqué que les turcs, eux-mêmes, se montrent de plus en plus rétissant à y entrer. La raison est que le turc (et je serai le premier à le reconnaitre, est ultra nationaliste, ce qui entre en contradiction avec l'idée même d'Europe. Que diront les turcs quand Bruxelles leur imposera plus de 70% de leur législation ? il ne faut pas oublier que la très grande majorité des turcs sont ignorants des droits et devoirs que la Turquie devrait tenir et quand ils auront cette information, je ne pense pas (mais avec le temps... qui sait) qu'ils en voudront.

Edlebegu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

ouf !

Message  Zurichoi le Sam 14 Juin - 2:44:20

en tant que suisse, je trouve, vu tout ce qui se passe en Europe (le vote Non en Irlande, après les Non français et hollandais) qu'on a bien de la chance de ne pas faire partie de l'Europe. Quelle pagaile ! Et les dirigeants de l'Union européenne vont réussir à vous imposer des turcs dans 10 ou 15 ans alors que la très grande majorité des européens n'en veulent pas. Nous avons vraiment beaucoup de chance.

Zurichoi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  zori212 le Lun 23 Juin - 2:19:00

les inconvénients de l'adhésion de la turquie à l union européenne ;seront plus faible que les inconvénients de non-adhésion de cette derniere sur la scène européenne .

zori212

Nombre de messages : 5
Age : 41
Date d'inscription : 22/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

difficile à dire

Message  kiss1976 le Lun 23 Juin - 10:11:00

Répondre à la question de savoir si la Turquie doit entrer dans l'UE est délicat. Sans doute que culturellement ce serait un apport. Sans doute que la défense de la laïcité version turque serait un apport. mais dans l'état actuel des choses, la Turquie étant le porte-avion des Etats-Unis dans la région, je ne pense pas que ce serait une bonne chose : les USA prendraient encore plus d'influence dans l'UE. par ailleurs, au niveau économique, le pays n'est pas au niveau. De plus, cela entrainerait sans doute une pression supplémentaire sur les salaires. Et avec l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie, on est déjà pas mal servi sur le sujet.

kiss1976
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Est-ce que la Turquie doit rejoindre l'Union européenne ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum