LE VRAI VISAGE DU HEZBOLLAH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE VRAI VISAGE DU HEZBOLLAH

Message  ludovicccc-moiran le Jeu 7 Aoû - 7:16:32

Le 12 juillet 2006, les soldats israéliens Ehoud Goldwasser et Eldad Regev étaient enlevés par le Hezbollah, ce qui contribua, avec la multiplication des tirs de roquettes Kassav sur les zones civiles du Nord de l’Etat hébreux, à provoquer l’intervention militaire de Tsahal au Sud du Liban avec le bilan que l’on sait. Le 18 juillet dernier, les cadavres de ces deux soldats étaient enterrés à Nahariya et à Haïfa. Entre temps, ils avaient été exécutés par les scribes chiites pilotés par l’Iran. Au détriment des accords de Genève garantissant les droits des prisonniers de guerre. Comment parler ici de prisonniers de guerre ? D’après la seule rhétorique du hezbollah, l’organisation est une armée de libération de la Palestine, donc, selon son propre discours, elle devrait respecter ses prisonniers. Ce qu’elle ne fait jamais. Dans les faits, le Hezbollah n’est donc pas une armée, mais bien une organisation terroriste. Mais est-elle véritablement une organisation terroriste ?

Une organisation se revendiquant comme terroriste et de résistance devrait répondre aux critères suivants : s’attaquer aux forces armées ennemies et chercher à bouter l’ennemi hors de ses frontières. Or, ni l’une ni l’autre de ces conditions ne sont ici respectées. Le Hezbollah s’attaque indistinctement aux militaires et aux civils israéliens. Dans les trois quart des cas, leurs roquettes tombent sur des zones urbaines ou rurales où ne stationnent pratiquement pas de soldats. D’ailleurs, depuis 1998, 90% environ des victimes sont des civils. Aussi est-il plus que délicat de parler de terrorisme dans le cas du Hezbollah. Quant à bouter l’ennemi hors des frontières, il faudrait encore savoir desquelles. De la Palestine ? Mais de laquelle parle-t-on ? De celles d’avant ou d’après 1949 ? Force est de constater que l’histoire nous enseigne que la Palestine en question était bien juive avant d’être musulmane et que l’argumentaire palestinien et arabe ne tient pas la route. A moins qu’on ne démontre que l’Islam est antérieur à la religion juive ? Parle-t-on de la période pré-judaïque ? Les arguments ne tiennent pas non plus la route puisque tous les habitants de la région étaient alors des sémites et qu’alors, les frontières de l’actuelle Palestine devraient alors s’étendre bien au-delà, jusqu’aux côtes occidentales et orientales de la péninsule arabique, comprenant alors Médine et La Mecque. Mais si nous approfondissons encore un peu plus le résonnement, il faudrait encore savoir si le Hezbollah est palestinien. La réponse à cette question est encore une fois évidente : ce serait confondre chiisme et sunnisme. Sans entrer dans les détails de la religion, nous soulignerons seulement que le Hezbollah est d’inspiration irano-perse alors que le sunnisme de la région est arabe, différence fondamentale et qui reflète bien là une volonté de l’Iran de se servir de la couverture palestinienne à des fins géostratégiques avec l’aide des Baas de Syrie. Donc, le Hezbollah est un élément étranger de la problématique moyen-orientale et ne peut aucunement prétendre à se présenter comme « Résistant » de quoi que ce soit.

Aussi, dénué de ses attributs Terroriste et Résistant, le Hezbollah ne doit être considéré qu’en tant que bande armée de délinquants de droit communs. Cela expliquerait l’accueil reçu par Samir Kundar au Liban au lendemain de l’échange de prisonniers libanais et des cadavres des deux soldats israéliens. Qui est Samir Kundar ? Il s’agit d’un individu fragile psychologiquement qui s’est introduit en Israël en 1979 alors qu’il était âgé de 16 ans pour abattre deux policiers, un civil dans le dos et littéralement massacrer une fillette quatre ans en lui fracassant la tête contre un rocher, révélant alors la nature profondément psychopathique de son être. En d’autres termes, il n’y a guère de différence entre les tueurs en série et Samir Kundar. Là où le problème surgit, c’est lorsqu’il fut de retour au Liban, le Hezbollah lui réserva un accueil digne d’un héro. Même le très secret Hassan Nasrallah, le dirigeant de l’organisation fit une courte apparition pour le saluer. Mais cela va littéralement au-delà du Hezbollah, puisque le premier ministère libanais, Fouad Siniora lui-même, malgré ses déclarations en faveur de la paix avec l’Etat hébreux, s’est déplacé lui-aussi pour l’accueillir. Aussi, cela achève de prouver que le Hezbollah n’est qu’une bande de délinquants de droits communs et meurtriers dont beaucoup, en accueillant Kundar comme un héro, démontre leurs natures psychopathiques.

Là où le bas blesse au niveau international, c’est lorsque des Etats entrevoient la possibilité d’engager des négociations avec une bande de meurtriers psychopathiques pour résoudre le problème au Moyen-Orient. Comment la France, Etat qui prétend défendre et promouvoir les droits de l’homme à travers le monde, peut-elle négocier avec des interlocuteurs qu’elle n’hésiterait pas à enfermer à perpétuité dans ses prisons comme elle l’a fait avec les membres d’Action Directe ou Jacques Mesrine ? Comme peut-elle négocier avec une organisation mafieuse qui fait d’un tueur psychopathe un héro de la cause palestinienne ? Comment Sarkozy peut-il entrevoir de négocier quoi que ce soit avec l’Iran et son programme nucléaire et accueillir El-Assad à Paris pour l’inviter au défilé du 14 juillet dernier, humiliant de ce fait les Casques Bleus qui ont été contraints de défiler devant ce dictateur dont le père a fait assassiner 53 d’entre eux à Beyrouth en 1983 et qui a peut-être commandité l’assassinat de Rafic Hariri dans cette même ville ?

ludovicccc-moiran

Nombre de messages : 18
Age : 34
Date d'inscription : 09/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE VRAI VISAGE DU HEZBOLLAH

Message  j-luc le Mar 19 Aoû - 23:36:58

Je suis d'accord.
Pour expliquer le pourquoi, non pas la France, mais les politiciens français reçoivent ou discutent avec de tels individus c'est très simple: Parce que nos dirigeants veulent jouer un rôle au moyen-orient, alors que dans cette partie du monde l'influence de la France s'est particulièrement délitée.

Quant au terrorisme si l'on se réfère au droit international de La Haye sur ce sujet on s'aperçoit que les différentes composantes de l'OLP ont pratiquement misent en oeuvre toutes les formes de terrorisme défini par ce droit et cela bien avant l'apparition sur la scène internationale du "problème palestinien".
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 61
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum