L'IRAN : TOUJOURS L'IMPASSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CA VA FINIR MAL

Message  lionleep le Jeu 5 Juin - 12:30:17

Encore une démonstration que ça va finir mal :

Israël prêt à tout pour
stopper la menace iranienne

De notre correspondant à Jérusalem, Patrick Saint-Paul.


Ehoud Olmert veut convaincre le président américain d'être prêt à une opération militaire contre les installations nucléaires iraniennes.
Les jours d'Ehoud Olmert, affaibli par une affaire de malversation, ont beau être comptés, il n'en espère pas moins redorer son image et bloquer le sablier en apparaissant comme le meilleur défenseur de l'État hébreu face à la menace atomique iranienne. Arrivé aux États-Unis mardi, il devait rencontrer, mercredi soir, le président Bush, pour le convaincre d'œuvrer à un renforcement des sanctions internationales contre l'Iran et de préparer une possible opération militaire contre les installations nucléaires. Lors d'un discours prononcé mardi devant le Comité israélo-américain des affaires publiques (Aipac), Olmert a affirmé que la menace iranienne «doit être stoppée par tous les moyens possibles». «La communauté internationale a le devoir et la responsabilité de faire comprendre à l'Iran, au travers de mesures drastiques, que les répercussions du développement d'armement nucléaire seront dévastatrices», a-t-il insisté. Olmert a également estimé que les sanctions internationales politiques et financières n'étaient «qu'un premier pas» : «Des sanctions devraient également être prises individuellement par des pays qui sont en affaires avec l'Iran.»

Israël et les États-Unis accusent l'Iran de développer un arsenal atomique. Selon les médias israéliens, Olmert devait présenter à Bush, mercredi, des documents secrets israéliens contredisant l'évaluation des agences américaines de renseignements selon laquelle l'Iran aurait interrompu son programme d'enrichissement en 2003.


«Brute du quartier»

Olmert devrait aussi demander à Bush de lui fournir un arsenal militaire performant contre l'Iran, le président Ahmadinejad ayant menacé à plusieurs reprises de rayer l'État hébreu de la carte. Il devrait réclamer le rattachement d'Israël au dispositif antimissile américain. Et la permission d'acquérir des chasseurs «furtifs» F-22, un modèle dépourvu pour le moment d'autorisations à l'exportation.

Israël, qui affichait jusqu'à présent la volonté de laisser la communauté internationale régler le problème iranien, n'exclut pas d'utiliser de telles armes contre l'Iran. La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a enfoncé le clou, mardi, devant une commission de la Knesset, en affirmant que «l'option militaire est toujours sur la table» face à l'Iran, qu'elle a qualifié de «brute du quartier». Si la communauté internationale échoue dans ses efforts pour stopper le programme nucléaire iranien, Israël pourrait agir seul. En 1981, Israël n'avait pas hésité à bombarder la centrale irakienne d'Osirak. Et le 6 septembre dernier, Israël avait frappé des installations nucléaires en Syrie, montrant ainsi que la doctrine Begin reste en vigueur. Celle-ci stipule que l'État hébreu s'autorise à agir seul contre la volonté du monde si son existence était menacée.

lionleep
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum