LE GOLF VIRTUEL EN COREE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE GOLF VIRTUEL EN COREE

Message  jimmyolsen le Jeu 21 Aoû - 20:23:38



Les Coréens aiment le golf, mais cette activité est peu accessible. Les simulateurs virtuels des "golf cafés", moins chers, se multiplient dans le pays, répondant à la demande croissante d'un public d'adultes.

Un golf café
Les sud-Coréens sont des passionnés de golf. Mais le nombre de parcours est limité – 260 dans le pays pour 3,5 millions de joueurs - et c'est une activité chère. Un parcours coûte en effet, environ 190 euros.
Il existe pourtant une solution plus économique : pour 15 ou 20 euros, il est possible de faire un parcours 18 trous, location des clubs comprise, sans avoir à se déplacer hors de la ville, et sans chercher ses balles pendant des heures dans un buisson. Il est même possible de jouer la nuit tombée, ce que font la plupart des joueurs. La partie ne se jouera pas au country club mais dans un « golf café », devant un grand écran géant.
En Corée du Sud, le nombre de cafés proposant des simulateurs de golf ne cesse d'augmenter. En 2007, il y en avait 2500, contre 300 en 2003, et le pays continue d'acheter 70% des simulateurs créés dans le monde.
Chaque jour, 200 000 personnes environ jouent dans un golf café, soit six fois plus que sur les vrais parcours. A l'heure de la sortie des bureaux à Séoul, les cadres s'y retrouvent. Certains joueurs restent jusque tard dans la nuit.
Des compétitions sont organisées entre joueurs dans différents golf cafés par internet et attirent des centaines de personnes. Les gagnants peuvent effectuer des parties gratuites sur des simulateurs, être invités sur de vrais parcours voire repartir avec une voiture.
Le golf virtuel permet de s'entraîner sans dépenser des fortunes et la qualité des simulateurs ne cesse d'augmenter, répondant à la demande d'un public d'adultes, alors que les jeunes eux s'intéressent plutôt aux salles de jeux d'arcades.
Les joueurs utilisent de vrais clubs, qu'ils choisissent selon la situation, comme sur un parcours traditionnel : un « driver » pour un départ ou un « put » en arrivant sur le green.
Certes, la machine n'a pas remplacé les parcours au grand air dans l'esprit des joueurs coréens. Beaucoup s'entraînent sur un simulateur pour mettre ensuite en pratique sur les terrains normaux. Le vrai golf, qui constitue également un excellent moyen de sociabiliser en Corée, n'est donc pas encore menacé par les simulateurs sur écran.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum