Maradona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maradona

Message  jimmyolsen le Lun 1 Sep - 9:20:32



Maradona
D’Emir Kusturica
Documentaire

Qu’est allé faire dans cette galère Kusturica dont, pourtant, on ne cesse de vanter le flair ? Après avoir vu ce film, bien malin qui pourrait trouver une réponse fiable autre que « j’étais un fan ! ». Diego Maradona est acteur dans toute sa splendeur. Il l’a toujours été, sur et hors des terrains. Nous nous souvenons tous du but de la main contre l’Angleterre, de son cinéma télévisuel lorsqu’on l’interrogeait sur ses relations avec la pègre napolitaine, sur ses excuses médiatisées aux fans du Napoli lorsqu’il fut déclaré positif à la cocaïne. Puis, de retour au pays, il y eut ses grands cris d’amour pour le Président Carlos Menem, l’un des chefs d’Etat les plus corrompus d’Amérique du Sud, ses déclarations d’amour à Fidel Castro qui lui ont permis de se faire inviter dans un centre de désintoxication cubain alors… qu’il jurait les grands dieux qu’il ne prenait plus de cocaïne. Un acteur qui a donc fasciné un cinéastre doté d’un talent inestimable. Une histoire incompréhensible. Il l’a suivi durant trois ans à Buenos Aires, Belgrade, La Havane, dans les stades de Boca Junior et de l’Etoile Rouge de Belgrade. Tout au long de ce film, on croise bon nombre des fans du Pibe Del Oro : Manu Chao (en bon pseudo révolutionnaire et musicien médiocre), les parents de Maradona, Dunja Kusturica (ceci expliquant peut-être cela) et bien entendu, le dictateur crypto communiste Fidel Castro. Mais Diego parle aussi, plutôt mal que bien, avec démagogie, de ce qu’il ne connait pas : Georges Bush, la FIFA –qui a osé le viré de la World Cup américaine pour avoir été positif à la cocaïne, une nouvelle fois !-, l’hypocrisie du système capitaliste –donc il est l’un des plus médiatique bénéficiaire-, s’excuse lamentablement de sa consommation de drogue et d’être à l’origine d’une vie de famille quelque peu chaotique, mais également se vante d’avoir triché –la main contre l’Angleterre-, allume des cigares à la pelle, chante médiocrement un air de rock qu’on ne reconnait pas vraiment mais dont les paroles vante sa propre gloire. Et finalement, pour ceux uniquement qui ne l’avait pas compris, il démontre lui-même qu’il est humainement fini.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum