Christine de Rivoyre - Le petit matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Christine de Rivoyre - Le petit matin

Message  jimmyolsen le Lun 1 Sep - 10:02:42



Le petit matin
Christine de Rivoyre
Roman
Grasset « Les cahiers rouges »
230 pages

Il parait que Christine de Rivoyre est un des meilleurs écrivains des quinze dernières années. Peut-être. Peut-être pas. Tous les gouts sont dans la nature. Pourtant, à la lecture de cet ouvrage, on peut en douter sérieusement. Elle est sensée faire preuve de liberté de ton et d’allure. Certes, son écriture est alerte et un tantinet provocateur. Elle est sensée faire preuve de sensualité. Sans préjuger de ce qui trouve dans ces précédents romans, force est de constater que dans Le petit matin, tel n’est pas le cas. En fait, Christine de Rivoyre fait davantage preuve de drôlerie quelque peu lourdingue et n’hésite pas à utiliser des vacheries déplacées à défaut d’être pertinentes. Bref, tout devrait être dans cet ouvrage pour enthousiasmer le lecteur, mais, malheureusement, cela ne fonctionne pas. Mais de quoi parle-t-on dans cet ouvrage ? 1941. Lieu : les Landes. Nina a 17 ans et est partagée entre son amour d’enfant pour son cousin Jean et la fascination qu’elle éprouve pour un officier allemand qui est un expert en chevaux et monte sur sa jument, Querelle, avec une déconcertante facilité. Pourtant, Querelle va tomber malade non sans avoir mis au monde un poulain. Dans ce décor, on trouve une bonne sœur vétérinaire, une tante Eva aussi Affreuse qu’improbable, et une grand-mère complètement abrutie. Le petit matin est une réédition et a obtenu le prix interallié en 1968. On est encore à se demander pourquoi.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum