LE TADJIKISTAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE TADJIKISTAN

Message  thierry.F le Sam 13 Sep - 17:54:38



Le Tadjikistan (Тоҷикистон) est un pays d'Asie centrale. Il a des frontières avec l'Afghanistan, la Chine, le Kirghizstan et l'Ouzbékistan. C'est le seul Etat issu de l'ancienne Asie centrale soviétique à ne pas parler une langue turque, mais une langue iranienne, le tadjik.
La première structure étatique des tadjiks était l'empire des Samanides (875—999) et avait pour la capitale la ville de Boukhara. Le fondateur de l'empire était Ismoïl Somoni, d'où le nom de l'empire ainsi que la monnaie nationale : le somoni.
Le nord du Tadjikistan, autour de la ville de Khodjent (anciennement Léninabad) a été colonisé par les Russes dès 1868. En 1876, le Tadjikistan a été placé sous protectorat russe, partie de l'émirat de Boukhara. Tandis que le régime soviétique fut proclamé dans le nord en 1917, le sud n'a été véritablement conquis qu'en 1920 et est resté beaucoup moins développé pour cette raison.
La république du Tadjikistan est créée en 1924 avec le statut de république socialiste soviétique autonome incluse dans l'Ouzbékistan, elle ne devint république socialiste soviétique à part entière en 1929. Les grandes villes Samarkand et Boukhara, peuplées majoritairement de Tadjiks ont été laissées en Ouzbékistan.
Suite à des émeutes à Douchanbe, le Tadjikistan proclame sa souveraineté le 24 août 1990. Au mois de septembre, Rakhmon Nabiev, chef du PC tadjik, élu Président du Parlement, remplace M. Aslanov, accusé d'avoir suspendu les activités du PC (transformé en "Parti Socialiste"). L'état d'urgence est décrêté, mais Nabiev démissionne devant l'opposition démocratique. Le 9 septembre 1991, l'indépendance est proclamée. En 1992, les affrontements entre pro-communistes et islamistes s'aggravent et dégénèrent en guerre civile dans le sud provoquant l'envoi de renforts de troupes russes. Les accrochages entre gardes-frontières russes et rebelles sont nombreux au cours des années suivantes. Un cessez-le-feu a eu lieu en 1997 après que des dizaines de milliers de personnes eurent péri dans les violences. La réforme des institutions est adoptée par référendum en 1999.
Le Tadjikistan est un pays enclavé sans accès à la mer, et est en superficie le plus petit pays de l’Asie centrale. 93 % du territoire tadjik est constitué de montagnes et plus de la moitié du territoire se situe à plus de 3000 m au-dessus du niveau de la mer.
Le Tadjikistan est entouré au nord et l'ouest par l'Ouzbékistan et le Kirghizistan, à l'est par la Chine, au sud par l'Afghanistan.
Le climat du Tadjikistan est continental avec des fluctuations de la température saisonnière importantes. En janvier, la température fluctue en moyenne de +2°C à -2 °C dans les vallées du sud-ouest et du nord et descend jusqu'à -20°C dans le Pamir. Le minimum absolu relevé est de -63°C dans le Pamir (Boulounkoul) et le maximum est de 48°C à Pyandj-Bas.
Le Tadjikistan était déjà le pays le plus pauvre de l'ancienne Union soviétique (URSS) et suite à la guerre civile de 1992-1997 il était même l'un des pays les plus pauvres au monde. Les sources de revenu, liées à l'exportation du coton et de l'aluminium, sont précaires et rendent l'économie vulnérable aux cours du marché. En 2000, l'aide internationale restait essentielle pour soutenir les programmes de « réhabilitation », dont le but est de réintégrer d'anciens combattants de la guerre civile dans la société. L'aide internationale a également été nécessaire pour limiter la chute de la production de nourriture, conséquence d'une seconde année de sécheresse. Mais en août 2001, la Croix rouge a annoncé le début d'une famine au Tadjikistan, et appelé à une aide internationale.
L'économie du Tadjikistan s'est considérablement améliorée après la fin de la guerre civile, selon la Banque mondiale, le PIB a augmenté en moyenne de 9,6 % sur la période de 2000-2004, ce qui a permis au Tadjikistan d'améliorer sa position économique par rapport à d'autres pays d'Asie centrale comme le Turkménistan et l'Ouzbékistan, pays riches en hydrocarbures dont les économies semblent être en régression depuis.
Population : 7 320 815 habitants (estimations janvier 2006). 0-14 ans : 40,4% ; 15-64 ans : 54,9 % ; + 65 ans : 4,7 %
Superficie : 143 100 km²
Densité : 51 hab./km²
Frontières terrestres : 3 651 km (Afghanistan 1 206 km, Chine 414 km, Kirghizistan 870 km, Ouzbékistan 1 161 km)
Littoral : 0 km
Extrémités d'altitude : 300 m > 7 495 m
Espérance de vie : 64,94 ans (en 2006)
Espérance de vie des hommes : 61,24 ans (en 2002)
Espérance de vie des femmes : 67,46 ans (en 2002)
Taux de croissance de la pop. : 2,19 % (en 2006)
Taux de natalité : 32,65 ‰ (en 2006)
Taux de mortalité : 8,25 ‰ (en 2006)
Taux de mortalité infantile : 106,49 ‰ (en 2006)
Taux de fécondité : 4,00 enfants/femme (en 2006)
Taux de migration : -3,27 ‰ (en 2002)
Indépendance : 9 septembre 1991
Lignes de téléphone : 242,100 (en 2003)
Téléphones portables : 47,600 (en 2003)
Postes de radio : 1,291 million (en 1991)
Postes de télévision : 820 000 (en 1997)
Utilisateurs d'Internet : 5 000 (en 2002)
Nombre de fournisseurs d'accès Internet : 4 (en 2002)
Routes : 29 900 km : 21 400 km pavées (y compris cailloux tassés) - 8 500 km terre (en 1990)
Voies ferrées : 482 km (2001)
Voies navigables : 0 km
Nombre d'aéroports : 53 (en 2001)
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum