Lettonie : les fonctionnaires dans le collimateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettonie : les fonctionnaires dans le collimateur

Message  thierry.F le Sam 27 Sep - 10:14:46



Le gouvernement d’Ivar Godmanis avait, dans un premier temps, demandé aux ministères de réduire leurs dépenses de 6%. Le 1er juillet, il leur a demandé un effort supplémentaire: sacrifier 5% des emplois de la fonction publique.

Les avis divergent. Certains jugent que l’économie du pays ne s’en portera que mieux, d’autres appellent à la prudence et notent qu’une réforme irréfléchie peut s’avérer contre-productive: au lieu de permettre des économies, celle-ci pourrait mener à la hausse des dépenses budgétaires!

Les fonctionnaires, eux, s’affolent, se demandant à quels critères répondront les licenciements et quelle sera l’ampleur de l’hémorragie. Et notent que l’ampleur des primes de départ risque d’anéantir l’effort consenti. Ils ajoutent qu’une fois sur le marché du travail, ils contribueront également à augmenter les dépenses publiques d’assurance chômage.

Juris Sokolovski, député à la Saeima, estime quant à lui qu’il faudrait commencer par supprimer les postes vacants au sein des institutions publiques (ils seraient nombreux). Et d’ajouter qu’on ne parle que de quantité à réduire mais pas de qualité à accroître.

De son côté, le PDG de la société immobilière Arco Real Estate, Viktor Savine, estime qu’il faudrait licencier la moitié des fonctionnaires. Il faudrait alors augmenter de 25% le salaire des fonctionnaires maintenus en poste ce qui, de toute façon, équivaudrait à une économie de moyens. V.Savine dénonce la faible productivité de la fonction publique, les pauses café et les arrêts maladie…
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum