Le nuage de phosphore ukrainien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nuage de phosphore ukrainien

Message  thierry.F le Lun 27 Oct - 17:41:52



Le nuage de phosphore qui s'est enflammé à la suite d'un accident ferroviaire survenu sur le territoire de la région de Lvov (Ukraine occidentale) se dirige vers la Biélorussie. Il ne menace pas les avions, car il passe à une altitude de 2 à 3 km, largement inférieure à celle des couloirs aériens. Il se déplace en se consumant combiné à l'oxygène de l'atmosphère. S'il brûle entièrement, la menace du phosphore restera gravée dans la mémoire des gens comme un film d'épouvante.
Quoi qu'il en soit, cet événement peut figurer dans le Livre Guinness des records. En tout cas, les spécialistes n'ont jamais vu un nuage de phosphore enflammé se déplacer dans le ciel.
Qu'est-il arrivé? Un train transportant "un fret" très dangereux, à savoir du phosphore jaune se dirigeait du Kazakhstan vers la Pologne. Le secteur russe du trajet s'est avéré plus heureux que le secteur ukrainien. L'accident s'est produit dans la région de Lvov (Ouest de l'Ukraine) où six citernes contenant 50 tonnes de phosphore chacune se sont renversées. En faisant la multiplication, il n'est pas difficile de se représenter l'ampleur de la catastrophe. On ne sait pas exactement ce qui a provoqué cet accident. On peut supposer que ce train chargé d'une quantité immense de phosphore inflammable avait été formé en violation des règles de sécurité. Des déficiences techniques du matériel roulant ou de la voie ferrée pouvaient également être à l'origine de la tragédie. Le "facteur humain" n'est pas non plus à exclure : une erreur commise par le conducteur ou par un dispatcher du chemin de fer de Lvov. L'enquête dégagera la cause réelle.
Heureusement, le phosphore de 6 citernes qui s'est répandu sur la voie ferrée et le remblai a été rapidement éteint. Mais les flammes ont emporté une partie du phosphore dans le ciel. "C'est une catastrophe unique en son genre, je ne me souviens de rien de semblable dans l'histoire du monde, a déclaré Lev Fedorov, docteur en chimie, président de l'Union russe pour la sécurité chimique. En règle générale, nous avons affaire à un gramme de phosphore, mais, dans ce cas, il s'agit d'une quantité énorme". Selon le scientifique, le plus dangereux dans cet accident est que la vitesse de combustion du phosphore est inconnue et que nul ne sait combien de tonnes de cette matière se sont envolées dans le ciel. "L'essentiel est qu'il y ait suffisamment d'oxygène à cette altitude pour que ce nuage dangereux puisse se consumer entièrement", estime le professeur Lev Fedorov.
Le drame n'est pas encore terminé, par conséquent, l'incendie volant peut retomber sur le sol. La Biélorussie attend son arrivée avec la crainte éprouvée pendant la catastrophe de Tchernobyl.
Cependant, il ne faut pas paniquer, estime le professeur Lev Fedorov : "Le phosphore jaune, dont il est question en l'occurrence, s'enflamme instantanément en se combinant à l'oxygène, mais, après sa combustion, il se transforme en oxyde de phosphore qui ne représente aucun danger".
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum