Les Britanniques regrettent déjà leurs Polonais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Britanniques regrettent déjà leurs Polonais

Message  thierry.F le Lun 3 Nov - 19:51:59



source: rp.pl

La crise semble décidément profiter à la réputation des Polonais en Europe de l’ouest. Ainsi en Grande-Bretagne, où l’on commence à s’alarmer du départ éventuel des immigrants. Selon une experte du centre de recherche sur les migrations de l’université de Varsovie, quelques 400.000 Polonais pourraient décider tôt ou tard de quitter les îles britanniques pour rentrer au pays. Cette nouvelle a créé l’affolement outre-Manche.

Dans les médias, l’exode polonais fait envisager le pire: pénurie de main d’œuvre dans l’agriculture, difficultés pour achever les travaux en vue des Jeux olympiques de 2012… En parallèle, on ne cesse de louer les mérites des immigrants. Dans la petite ville de Peterborough, où vit une importante communauté polonaise, la BBC a diffusé le témoignage d’un employeur local: «Si les immigrants s’en vont, je serai obligé d’embaucher des Britanniques paresseux». Pour le quotidien Daily Mail, qui jusqu’à présent n’hésitait pas à dénigrer ces mêmes immigrants, le plombier polonais est devenu le symbole du bon travailleur. «Il est aimable, bon marché et digne de confiance. La Grande-Bretagne a de la chance de pouvoir profiter du talent des Polonais», a-t-on pu lire récemment dans les colonnes du journal.

Le ton a changé dans les médias du pays, confirme un sociologue de l’université de Kent. Tous s’accordent aujourd’hui pour qualifier les Polonais de travailleurs acharnés et consciencieux, que la Grande-Bretagne pourrait amèrement regretter, tout en dénonçant la «paresse» des ouvriers britanniques. Ce qui, selon ce même sociologue, «n’est pas loin de la vérité».

Le quotidien Daily Telegraph, lui, tente de rassurer ses lecteurs: même si les Polonais s’en vont, grâce à eux, des valeurs telles que le sens du travail ou l’attachement à la famille sont de retour dans la société britannique. «Des choses très simples, comme traiter aimablement les clients dans un bar ou un restaurant, avaient disparues avant que n’arrivent les Polonais. Aujourd’hui, grâce à eux, les standards se sont améliorés et la Grande-Bretagne change en mieux», estime un sociologue de Bristol.

Certains experts constatent même une plus grande religiosité en Grande-Bretagne du fait de la présence polonaise. Si les églises anglicanes demeurent vides, les églises catholiques, elles, se sont considérablement renforcées. Selon un rapport de l’université de Cambridge, il y a eu récemment, et pour la première fois depuis l’époque du roi Henri VIII, plus de catholiques que d’anglicans dans les églises du Royaume-Uni…

Du point de vue économique, la plupart des experts estiment qu’un départ massif des Polonais viendrait renforcer la crise en Grande-Bretagne. En effet, ces immigrants ont fait profiter le budget britannique de presque deux milliards de livres en 2008, et seraient même en capacité de dépenser quatre milliards de livres chaque année. Ils représentent un pouvoir d’achat certain, et donc un potentiel de croissance. Pour autant, tous ne considèrent pas la situation aussi alarmante. Comme le souligne un économiste de l’université de Birmingham, si la récession s’aggrave et que le nombre d’emplois se fait rare, «l’ouvrier britannique prendra l’emploi qu’il refusait avant. Et à la place des Polonais arriveront d’autres immigrants».
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum