Cafés internet de Pékin, souriez vous êtes photographiés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cafés internet de Pékin, souriez vous êtes photographiés

Message  thierry.F le Lun 3 Nov - 19:53:59



D'ici la fin de l'année, les 1500 cafés internet de la capitale chinoise seront tous équipés d'un appareil photo et d'un scanner afin d'enregistrer l'identité de leurs nouveaux visiteurs. Ces données - photo et copie de la carte d'identité - seront ensuite transmises à l'Agence municipale chargée de l'application de la loi qui les conservera.
En échange, les visiteurs déjà enregistrés se verront remettre un identifiant de connexion.

Pour ceux qui caressaient encore l'espoir de voir l'espace de liberté sur la toile chinoise s'élargir un peu grâce aux JO, cette information révélée le 17 octobre sur le site du Times est un nouveau coup dur.

Jusqu'alors, les clients des cafés internet en Chine devaient simplement présenter leur carte d'identité à l'entrée pour justifier leur âge, soit plus de 18 ans, comme le stipule la loi.
Les autorités chinoises ont ainsi décidé de pousser le bouchon un peu plus loin. Selon le blog du Wall Street Journal, ce nouveau système est en développement depuis 2005 et existe déjà dans plusieurs endroits de la ville.

Mais il a fallu attendre que le site Tencent révèle cette information pour que les internautes s'enflamment. Aussitôt la nouvelle publiée, plus de 1300 commentaires négatifs ont été laissés sur le site.

"On n'est pas très loin du jour où on sera photographié en train de surfer sur internet chez soi", dit cet internaute basé à Shanghai.

D'autres s'inquiètent de la sécurité de la conservation de ces données. "Les cafés internet sont bourrés de gens de toutes sortes, que se passera-t-il si mon identifiant tombe dans les mains d'un criminel? Et même si c'est un département du gouvernement qui garde ces informations, je suis quand même inquiet", dit ce commentaire.

Enfin dans un sondage publié dans le très officiel Quotidien du Peuple, 72 % des répondants se disent opposés à cette mesure, considérée comme une atteinte à leurs droits, tandis que 26% la soutiennent, convaincus que c'est une bonne chose pour les enfants.
En Chine, la police du net continue de surveiller de très près ses 253 millions d'internautes, sanctionnant la moindre incartade. La preuve encore tout récemment avec cet internaute condamné à 4 ans de prison pour avoir publié une fausse alerte au séisme peu après le tremblement de terre au Sichuan.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum