Bulgarie : trop de corruption, moins de fonds européens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bulgarie : trop de corruption, moins de fonds européens

Message  thierry.F le Mer 19 Nov - 22:54:05



« La Commission européenne a officiellement bloqué deux programmes européens en Bulgarie, l’ISPA[L’Instrument structurel de pré-adhésion (ISPA) est un instrument financier de l’Union européenne, proposé dans le cadre de l’Agenda 2000 et ayant pour mission d’aider financièrement les pays candidats d’Europe centrale et orientale à préparer leur adhésion à l’Union européenne ainsi que de faciliter la reprise des acquis communautaires dans les domaines de l’environnement et des transports.] et le SAPARD[Le programme SAPARD de préadhésion a pour objectif, notamment, de résoudre les problèmes prioritaires liés à l’adaptation à long terme des économies des pays candidats et de faciliter la mise en œuvre par ceux-ci de l’acquis communautaire, en mettant l’accent sur la politique agricole commune]. Dans un premier temps, le programme PHARE puis la Commission européenne ont confirmé l’arrêt du financement des projets d’infrastructure ISPA », ont annoncé le directeur du service de presse de la Commission, Johannes Laitenberger et le porte-parole Mark Gray. Les deux hommes ont présenté le rapport de la Commission européenne faisant état du mécanisme de coopération et de vérification. « Les accréditations d’ISPA et de SAPARD ne seront pas retirées et les subventions ne sont suspendues que provisoirement, jusqu’à ce que les fonds soient gérés correctement », a précisé Johannes Laitenberger. 217 millions d’euros du programme ISPA sont gelés depuis le mois de février 2008.
Les porte-parole de la Commission européenne ont noté à plusieurs reprises que ces blocages ne concernaient pas les fonds structurels, qui seront attribués à la Bulgarie entre 2007 et 2013, mais des subventions de pré-adhésion qui n’avaient été que partiellement délivrées. 650 millions d’euros doivent encore être attribués au titre du programme PHARE.
Les audits européens ont démontré de grandes faiblesses dans les systèmes de gestion et de contrôle et ont souligné une série d’irrégularités. « Il y a des soupçons de fraudes et des conflits d’intérêts entre le gouvernement et les agences chargées de gérer ces fonds », peut-on lire dans le rapport. Pour cette raison, la Commission européenne a privé ces agences (l’Autorité centrale pour le financement et les négociations et l’Agence exécutive auprès du ministère du Développement régional et des travaux publics) du droit de signer des contrats pour le programme PHARE. Cet décision va couper le financement de 250 millions d’euros non encore attribués.
En Bulgarie, les fonds européens sont prioritairement affectés pour aider les régions les plus pauvres, afin d’attirer des investissements nécessaires à leur développement. Mais le pays s’avère incapable de profiter de cet aide en raison des faiblesses de son administration et de son système judiciaire. L’administration bulgare souffre d’une rotation incessante de ses personnels en raison de rémunérations peu attractives. Selon le rapport, c’est une des raisons principales de la corruption et des procédures centralisées et archaïques qui minent les administrations. « Le manque de rigueur comptable et la manque de transparence lors des appel d’offres publics sur financement européen constitue un problème majeur », conclut le rapport.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum