Pleins gaz sur le Su-35

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pleins gaz sur le Su-35

Message  vanpattent le Sam 22 Nov - 0:18:47



Le premier vol de démonstration du Su-35 effectué le 7 juillet 2008 a de nouveau concentré toutes les attentions sur cet appareil, dont les essais ont débuté en février. Le dernier représentant de la grande famille des T-10 (Su-27) est appelé à être une version intermédiaire pour les forces aériennes russes avant le lancement de la fabrication en série d'avions de cinquième génération.
Le Su-35, plus précisément, le Su-35BM, est le deuxième avion de la famille des T-10 portant cette appellation. Le premier Su-35, apparu il y a vingt ans, effectua son premier vol en 1988. Il s'appelait alors le Su-27M.
La décision de lancer la fabrication en série du Su-27M sous le nom de Su-35 fut prise en 1991. Le premier avion de la série décolla en avril 1992, mais la production à grande échelle n'eut jamais lieu. A cause d'un financement insuffisant, entre 1992 et 1995, seulement 12 Su-35 furent remis aux forces aériennes. Ils sont employés pour toutes sortes d'essais ainsi que pour les vols de démonstration.
Peu après, l'avion Su-37 (souvent confondu avec l'appareil expérimental S-37/Su-47) fut développé sur la base du Su-35. Le Su-37 diffère du Su-35 principalement par ses réacteurs à poussée vectorielle. Cet appareil portant le numéro de bord "711" a impressionné les spécialistes et les amateurs par sa remarquable capacité de manoeuvre, mais il est resté un exemplaire unique.
La nouvelle vie du Su-35 a commencé à la fin des années 90, lorsque la nécessité de renouveler le parc d'avions des forces aériennes russes fut de nouveau à l'ordre du jour. Pour ne pas multiplier à outrance les appellations, le nouvel avion fut nommé Su-35 en y ajoutant les lettres BM (en russe, "grande modernisation").
En 2008, la conception des moteurs 117S a permis de commencer les essais en vol du nouvel avion, qui devraient prendre fin en 2010. C'est le programme d'Etat dans le domaine des armements adopté en 2006 (il court jusqu'en 2015) qui prévoit la fabrication en série du Su-35BM pour les forces aériennes russes: il est prévu que le ministère de la Défense achète 182 avions de ce type. Les technologies créées lors de la conception du Su-35 seront utilisées afin de moderniser les chasseurs Su-27 sur la base du Su-27SM2.
La création de cet avion est un pas très important pour les forces aériennes et l'industrie aéronautique. Etant donné que la fabrication en série du chasseur russe de cinquième génération débutera au plus tôt en 2015, le Su-35BM permettra de boucher cette "lacune" en remplaçant les Su-27 de la première série, dont le retrait des forces aériennes commencera après 2010.
Le Su-35 peut parfaitement remplir cette mission, car il se distingue par des caractéristiques tactiques et techniques assez élevées: de par ses performances, il surpasse tous les chasseurs modernes de la génération 4+, Super Hornet, Rafale et Typhoon (américain, français et européen). Il est même capable de concurrencer le F-22, seul chasseur de cinquième génération produit à ce jour en série, étant beaucoup moins onéreux: environ 40 millions de dollars, contre près de 300 millions, pour un seul chasseur.
En étudiant les plans d'acquisition des Su-35, une question se pose immanquablement: l'industrie russe est-elle capable d'assurer la production du nombre d'appareils nécessaire dans les délais prévus? Il s'avère que la réponse à cette question tend plutôt vers l'affirmative: la production de nombreuses versions du Su-27 et du Su-30 destinées à l'exportation dissipe les doutes quant aux possibilités de l'industrie et tout dépendra, par conséquent, de la capacité de l'Etat à assurer un financement régulier et sans interruptions du programme.
On peut supposer que, si la fabrication en série du Su-35 débute en 2011, les 182 appareils commandés seront livrés aux alentours de 2020. A ce moment-là, les forces aériennes russes disposeront également d'environ 120 à 140 chasseurs Su-27 qui auront subi une profonde modernisation et de 30 à 40 chasseurs de cinquième génération. Un tel contingent d'avions Sukhoi, combinés avec d'autres appareils, permettra aux forces aériennes de conserver leur potentiel de combat au cours des deux à trois prochaines décennies.
L'histoire de l'aviation est marquée par la création de nombreux appareils réussis. Cependant, ceux qui ont pu être durant toute leur carrière à la hauteur des exigences avancées aux avions de combat de leur classe ne sont pas très nombreux. On peut citer, par exemple, le célèbre Messerschmitt Bf 109, le P-51 Mustang, ainsi que les bombardiers stratégiques Tu-95 et B-52, et enfin certainement le Su-27. Le prototype T-10 qui effectua un vol en 1977 fut reconstruit en 1981 conformément à de nouvelles exigences.
Le chasseur fabriqué en série en 1984 a conservé jusqu'à présent un potentiel de combat suffisant pour être considéré comme l'un des meilleurs avions de la planète. Le Su-35BM qui a effectué son premier vol cette année a placé la barre encore plus haut: personne n'a pour l'instant réussi à améliorer à ce point les caractéristiques tactiques et techniques d'un avion dont la plate-forme a été créée il y a trente ans.
Il est difficile de prédire le sort du Su-35, mais il est certain qu'il restera en service durant quelques dizaines d'années, ses armements et appareils de bord seront graduellement modifiés, et ce, tant que des aéronefs créés selon de nouveaux principes physiques ne viendront pas le remplacer, lui et les autres avions plus évolués qui suivront.
avatar
vanpattent

Nombre de messages : 9
Age : 32
Date d'inscription : 08/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum