La Chine va annoncer un plan de "stimulation" de son économie de 37 milliards d'euros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Chine va annoncer un plan de "stimulation" de son économie de 37 milliards d'euros

Message  thierry.F le Sam 29 Nov - 18:22:36



Selon les médias chinois, le gouvernement réfléchirait actuellement à un plan de stimulation de l'économie équivalent à un montant de 37 milliards d'euros, près d'1,5% du Produit Intérieur Brut chinois. Selon Frank Gong, économiste de la banque JP Morgan en Chine, ce plan pourrait inclure des rabais fiscaux et des mesures pour s'assurer d'une "croissance saine du marché immobilier".

Ce dernier est devenu un symbole de la surchauffe : les investissements dans l'immobilier ont grimpé de près d'un quart en 2007. Il s'agit maintenant de le faire atterrir en douceur et de s'assurer que les prix ne s'effondrent pas après avoir rapidement augmenté.

Ce plan va s'ajouter aux 500 à 600 milliards de yuans (50 à 60 milliards d'euros) prévus pour reconstruire dans les zones dévastées par le séisme du 12 mai dans le Sichuan.

Par ailleurs, le Ministère des finances a déja annoncé qu'il débloquerait 3,51 milliards de yuans (près de 350 millions d'euros) cette année pour encourager les petites entreprises chinoises, touchées par la hausse des prix des matières premières et de l'énergie. Au cours des huit années précédentes, il n'avait débloqué en moyenne que 2 milliards de yuans.

La croissance de l'économie chinoise a quelque peu ralenti au cours des derniers mois. De 11,9% l'an dernier, elle n'a été "que" de 10,4% au premier semestre 2008. Un score encore tout à fait honorable, mais que la Chine ne voudrait pas voir tomber plus bas, au moment où l'économie mondiale est en plein ralentissement. Le Fonds Monétaire Internationale (FMI) a annoncé que la croissance mondiale atteindrait probablement les 3,9% cette année, et non 4, 1% comme prévu initialement. Il s'agit donc de s'assurer que le marché chinois continue de tirer l'économie mondiale plutôt que de subir les effets de la crise américaine.

Si le gouvernement chinois dépense pour maintenir une croissance très forte, c'est aussi parce qu'il peut se le permettre. Alors qu'aux Etats-Unis et en Europe les gouvernements font les fonds de tiroir pour colmater les brèches de la crise internationale et financer une politique de relance, en Chine on a les moyens. Les recettes fiscales ont augmenté d'un tiers au cours de la première moitié de l'année 2008.

Ce plan de "stimulation" (comment parler de "relance" lorsque l'on reste au dessus de 10 % de croissance ?) étonne d'autant plus qu'il y a quelques mois seulement, c'était le même gouvernement qui s'effarouchait que les choses aillent trop vite pour la croissance chinoise, craignait la surchauffe et prenait des mesures pour la limiter, notamment dans l'immobilier. Depuis, les priorités ont changé.

L'annonce officielle, attendue avec impatience par les marchés financiers, constituera un aveu en demi-teinte que la Chine ne peut pas vraiment envisager que les choses aillent moins vite. Pour satisfaire les espoirs de la population, et réussir à propager le "miracle" économique dans les zones encore en marge, les campagnes et l'Ouest du pays, il faut que cela continue d'aller vite, très vite. Le cas échéant, il y aurait des déceptions. Et un coût politique.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum