La banlieue de Bratislava traverse les frontières autrichienne et hongroise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La banlieue de Bratislava traverse les frontières autrichienne et hongroise

Message  kostas66 le Ven 12 Déc - 22:11:59



Bratislava, la capitale slovaque, jouit d’une situation géographique particulière: elle se trouve à quelques kilomètres des frontières autrichienne et hongroise. Depuis l’adhésion du pays à l’Union européenne en mai 2004, de plus en plus de Slovaques s’installent de l’autre côté de la frontière. Les régions frontalières attirent les Slovaques en quête d’un cadre de vie agréable à la campagne et de biens immobiliers peu chers, à une dizaine de minutes du centre de Bratislava.

Avec l’appréciation de la couronne slovaque, en prévision de l’adoption de l’euro dès janvier 2009, les prix des biens immobiliers et des terres de l’autre côté de la frontière deviennent de plus en plus accessibles pour les Slovaques. Du côté autrichien les terres sont vendues moitié prix, et du côté hongrois les prix peuvent ne représenter même qu’un sixième de ceux pratiqués en Slovaquie. «Depuis l’année dernière, les achats de biens immobiliers par des Slovaques ont augmenté d’environ 20-25%», confirme Igor Heriban, chef d’une agence immobilière hongroise.

De plus, les Slovaques peuvent bénéficier de crédits intéressants proposés en Autriche à ceux qui s’installent dans la région frontalière; ces facilités ne sont certes pas destinées à attirer les Slovaques mais plutôt à motiver les Autrichiens à rester à la campagne plutôt que de s’installer à Vienne! Mais dans la ville frontalière de Kittsee, qui compte 1.900 habitants, les Slovaques ont déjà acheté 80 maisons et appartements. Certains «émigrés» affirment que le coût de la vie est moins cher en Autriche qu’en Slovaquie.

L’entrée de la Slovaquie dans l’espace Schengen début 2008 a facilité le passage de la frontière, car il n’y a plus de contrôle. De plus, la distance entre les régions frontalières autrichiennes et le centre de Bratislava a été raccourcie depuis fin 2007 grâce à l’ouverture d’une nouvelle autoroute. Du fait de cette émigration massive des Slovaques, la mise en place de transports urbains reliant le centre de Bratislava et les villages frontaliers est déjà à l’étude. Facteur très important, quand on sait que la plupart des transfrontaliers continuent de travailler à Bratislava.

Cette nouvelle situation pourra contribuer à l’avenir au rapprochement entre les cultures. Sous le régime communiste, les Autrichiens étaient séparés des Slovaques par le rideau de fer. «Nous ne savions rien d’eux, cela ne nous intéressait pas. Le chemin de fer vers Vienne s’arrêtait ici, point», rappelle le maire d’un village frontalier autrichien. Les Autrichiens soulignent aujourd’hui l’importance de l’intégration de leurs nouveaux concitoyens: «Nous ne voulons pas que le village devienne un gîte pour les habitants de Bratislava. Nous voulons que ces derniers participent à sa vie». Ainsi pourra peut-être naître une nouvelle génération multiculturelle, renouant avec la période où les Slovaques, les Hongrois et les Autrichiens vivaient ensemble à l’intérieur de l’Empire austro-hongrois…

kostas66

Nombre de messages : 29
Age : 43
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum