Johannes Kepler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Johannes Kepler

Message  thierry.F le Mar 23 Déc - 20:28:43



Astronome allemand (1571-1630). Les lois qu'il formula constituent des jalons importants dans le passage d'une conception animiste et géocentrique de l'univers à une conception mécanique et dynamique fondée sur des rapports mathématiques. Il fut initié à l'astronomie par Maestlin, un ardent copernicien, qui continuait d'enseigner la cosmologie ptoléméenne, seul système compatible avec les fondements de la théologie catholique. Nommé professeur de mathématiques à l'Université de Graz, Kepler en fut chassé en 1600 en raison de ses convictions protestantes. Il succéda peu après à Tycho Brahe à Prague, dont il hérita, après sa mort, du matériel et des cahiers d'observations. Bien qu'il rejetta le système géocentrique de Brahe, il sut reconnaître la valeur scientifique des masses d'observations accumulées par son prédecesseur. C'est en étudiant les observations de Brahe sur la trajectoire excentrique de Mars, qu'il énonce en 1609, dans l'Astronomia nova, les deux premières lois qui marquent à jamais sa contribution à l'astronomie et une rupture décisive avec 2000 ans de tradition intellectuelle qui interdisait d'envisager d'autre mouvement planétaire que le mouvement circulaire parfait, héritage de Pythagore et de la philosophie grecque. La première loi postule la course elliptique des planètes dont la révolution s'effectue autour du soleil: «les orbites des planètes sont des ellipses dont le Soleil constitue un des foyers». La seconde loi affirme que les «aires balayées par le rayon vecteur du Soleil à la planète sont proportionelles au temps.». En 1619, il formule dans De Harmonice mundi, une troisième loi: «les carrés des temps des révolutions des planètes sont proportionnels au cubes des grands axes de leurs orbites. C'est dans cet ouvrage qu'il développe sa théorie sur l'«harmonie» mathématique du système solaire, qui supplée à la cohérence de la cosmologie ancienne. En 1627, il publie les Tabulae Rudolphinae qui furent utilisées pendant plus d'un siècle dans le calcul des positions planétaires de plus d'un millier d'étoiles.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 53
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum