LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Message  jimmyolsen le Lun 19 Mai - 20:13:52



Etre vieux n’est pas à la mode. Dans le monde du travail, les médias, dans la vie sociale, rien n’est pire que d’avoir plus de 60 ans. C’est ce qu’on appelle l’anti-aging. Sur la toile, les sites sur le sujet se multiplient. Les revues se démultiplient en Europe. Le marché est énorme et rapporte beaucoup d’argent. Certes, l’idée qu’il faut combattre l’âge n’est pas neuf. Dès le moyen-âge, les princes se sont mis à se grimer pour ne pas avoir l’air de leurs artères. Mais ce qui est neuf, c’et que cette préoccupation hante les gens de plus en plus jeunes. Ainsi, une enquête récente commandée par le laboratoire Sanofi-Aventis démontre que 74% des adultes o peur des maladies cardio-vasculaires et le cancer, deux maladies qui sont intimement liées à l’âge. Pourtant, 14% encore agissent pour limiter les risques. Le problème est que les soins et les gènes ne déterminent que partiellement le vieillissement. Le véritable enjeu tient davantage sur le comportement qu’on adopte tout au long de notre vie.

L’association vieillissement/comportement n’est pas encore assimilée par une grande partie de la population qui rechigne à changer ses habitudes de vie. Parce que changer de comportement implique une discipline qui entre souvent en parfaite contradiction avec nos modes de vie qui se sont incrustées dans nous depuis les trente glorieuses et l’amélioration du pouvoir d’achat. Cette discipline, il est vrai, n’est pas facile à accepter : manger sainement, bouger, entretenir son esprit. Manger sainement donc moins gras, avec moins de viande rouge, avec davantage de légumes et de fruits. Bouger en pratiquement une activité physique raisonnable, comme marcher 40 minutes tous les jours, ne plus prendre sa voiture pour aller à la grande surface qui n’est distant que de 500 mètres. Entretenir son esprit en jouant aux échecs, des jeux ludiques, bricoler, pratiquer le bridge ou les mots croisés, mais qui ont du mal à lutter contre la télévision. A la place, le marketing a mis de l’avant l’efficacité du complément alimentaire. On prend des pilules de vitamines ou d’oméga 3, sans pourtant que leurs effets positifs sur notre corps soient démontrés. Et ce marché, il est en pleine expansion malgré qu’en grande partie, il soit question que de la vente d’illusion.

Les vendeurs partisans du hard sailing proposent des pilules miracles ou font la promotion des recettes de cuisine souvent bien folkloriques. Quant aux rayons, ils ne sont bien souvent hanter que par des produits placebo. Ainsi, la DHEA, que l’on trouve dans quasi toutes les crèmes antirides, plus connu comme l’hormone de la jeunesse, a été testée sur 300 personnes âgées de 60 à 80 ans par Sanofi-Aventis, pour un résultat sans appel : elle ne fait qu’accroitre la libido des femmes de plus de 70 ans. Une moindre consolation. Pourquoi ce type de produits a-t-il du succès ? Parce que les gens confondent être jeune et avoir l’air jeune. Intervient ici la question sociale et la peur de vieillir et d’être rejeté.

Historiquement, les personnes âgées étaient dans de meilleures formes et s’activaient davantage dans les sociétés où la vieillesse était positivement valorisée. Pour prendre des exemples actuels, la Chine et le Japon. D’ailleurs, de plus en plus nombreuses émission de télévision traite de l’extraordinaire longitivité de certaines communautés de ces pays. Pourtant, la situation risque bientôt de se renverser. Nous entrons dans la période du vivre plus longtemps vieux que jeune, plus longtemps en inactivité qu’en activité professionnelle. Aussi, après la retraite, chacun peut espérer vivre plusieurs dizaine d’années en bonne santé. D’où, la polémique actuelle de l’allongement du temps de travail actif. Un sujet au combien explosif dans les pays du sud de l’Europe où, justement, le rejet du vieillissement est la plus significative. Prenons le seul cas du taux d’activité professionnelle des séniors de plus de 60 ans : 7% des hommes et 4% des femmes en France, des taux à peine supérieurs en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Espagne. A l’inverse, dans les pays nordiques et l’Angleterre, ce taux s’élève à 25%, comme par hasard des pays où le vieillissement est mieux perçu. Il va bien falloir que les mentalités changent. Parce qu’on le veuille ou non, nous entrons de plein pied dans une société où la majorité des personnes auront plus de 60 ans.
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

et alors ?

Message  maxlefos le Jeu 22 Mai - 14:36:51

Le vieillissement est le lot de chacun. je trouve ridicule de s'en révolter. Cela peut être une grande richesse. Et puis, soyons clair. Cela fait 27 ans que je trime dans une boutique qui semble tout droit sortie d'un roman de Zola. Alors, toutes ces histoires de pillules, de spa, de poudre (aux yeux ?), de lifting, ce n'est pas pour moi. A moins de me greffer des poumons de singe, un foi de cochon, un estomac d'Amster (et pas dame), une cervelle de Girafe (en voie d'extinction, attention, il n'y en aura pas pour tout le monde)... ça ne changera jamais rien à rien : on est né pour mourrir parce que sans mort, il n'y a pas de vie. Toute cette histoire, ce n'est que du snobisme pour bourgeois trop imbus de leur personne à un point tel qu'ils se croivent unique et irremplacables.

maxlefos
Invité


Revenir en haut Aller en bas

pffff

Message  dudule le Mer 28 Mai - 18:35:29

ben, tu travailles à l'usine, et alors ? ça t'empêche de prendre soin de toi ? Ce n'est pas une question de moyens, mais de volonté.

dudule
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lutter contre le vieillissement ?

Message  Gustavol le Jeu 29 Mai - 11:52:51

On en peut pas lutter contre le vieillissement à moins de changer les pièces une à une comme si nous n'étions plus, finalement, qu'une vulgaire mécanique. Mais même les mécaniques les plus sofistiquée cessent un jour de fonctionner. Pour ce qui est des crèmes, du botox, du sillicone, et j'en passe et des meilleurs, je ne vois pas ce que cela peut changer. Nous vieillissons avec nos artères, et ceux qui veulent s'illusionner à grand renfort d'artifices cosmétiques n'y changeront rien.

Gustavol
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Message  j-luc le Ven 30 Mai - 2:19:05

Lorsque l'on est pas capable de s'accepter tel que l'on est, je me demande comment on peut être tout simplement vrai dans son rapport à l'autre.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 60
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pour J-Luc

Message  johannaN le Lun 2 Juin - 18:50:20

la question n'est pas là, je crois. En fait, il y a aussi une pression sociale et économique qui impose la beauté dans le professionnelle. je ne sais pas d'où tu es, mais je peux te dire qu'à Amsterdam (je suis belge mais je travaille là), là où je travaille comme simple vendeuse dans un magasin de vétements, si je ne suis pas sexy, bien coiffée et bien maquillée (mais sans exagération), ma boss me vire aussitôt. j'ai des amis qui travaillent dans des firmes privées et elles subissent la pression du paraitre. Même les hommes doivent faire face à ce phénomène. Un commercial qui n'a pas de belles dents ou qui a les cheveux longs ne sera pas embauché. Il y a beaucoup d'exemple comme ça. Donc, avec le vieillissement, l'homme et la femme doivent impérativement faire plus attention parce que leur apparence se dégrade. Déjà qu'à 50 ans les personnes sont déjà considérée comme dépassées...

johannaN
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Message  j-luc le Ven 13 Juin - 16:01:06

@ johannaN,

Je ne suis encore jamais allé à Amsterdam.
Je ne crois pas que les pratiques y soient fondamentalement différentes.
Je ne nie pas que le look soit un + dans les métiers où l'on est en contact avec le public.

Ceci étant une entreprise qui vend de la daube peut avoir le personnel le plus charmant ce sera toujours de la daube! Et elle ne fera pas long feu dans l'univers concurentiel.

Le recrutement est une chose que je crois connaître.
Lorsque j'étais DRH c'est une des dimensions de la fonction que j'assurais directement. Je me suis toujours attaché à faire en sorte de sélectionner la personne la plus qualifiée par rapport au profil de poste en me contre foutant de toutes les autres considérations. Sans doute est-ce pour cela que j'avais un exellent feed-back de la part des "opérationnels".

Le culte des apparences n'a qu'un temps. Ceux qui ne le comprennent pas n'agissent pas pour la pérennité de l'entreprise et ont un comportement qui à mes yeux est une faute professionnelle.
A ceux là il n'y a qu'une chose à dire: vae victis!

Dernier point: j'ai beau avoir 50 années bien tassées derrière moi je n'ai pas le sentiment d'être dépassé.
Je viens de terminer plusieurs jours de formation au profit d'un groupe de jeunes gens - moyenne d'âge de 32 ans environ - et je n'ai pas eu le sentiment d'être largué; au contraire.
Cordialement.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 60
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

@brave J-Luc

Message  dudule le Ven 13 Juin - 16:13:49

de mon côté, dans le marketing, àl'apparence prime malheureusement sur le savoir et les capacités professionnelles. je suis d'accord avec Johanna (je connais aussi très bien Amsterdam) : dans certains métiers, le turn-over est largement dû au paraitre. Certes, les plus qualifiés parviennent à survivre (mais peu, malheureusement) ou alors se recycle. mais force est de constater que dans le marketing, à partir de 45 ans, dans ma société, on commence déjà à te regarder de travers. mais tu as raison, ce genre de politique est une stratégie à court terme. Mais va dire ça à mes cadres qui ont à peine 40 ans et qui ne parlent et ne pensent qu'au profit ! Toute une gageure.

dudule
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Message  j-luc le Ven 13 Juin - 23:39:08

@ Dudule

Merci pour le "brave". Mais sur le fond mon propos n'est qu'une question d'éthique.
Les pratiques auxquelles tu fais référence ne sont que trop vraies et trop répandues. Je suis d'accord pour dire moi aussi qu'il s'agit d'une politique à court terme et j'ajouterai ceci: ceux qui initient ces politiques et les pilotent se soucient en fait infiniment plus de leur propre carrière que de l'entreprise.
Et s'ils peuvent le faire c'est qu'aux patrons se sont substitués de simples dirigeants.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 60
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

@maxlefou

Message  Edlebegu le Jeu 3 Juil - 22:11:55

max, si tu les écoutes, il va falloir te poudrer le nez pour aller travailler à l'usine. Soyons sérieux. On n'a que l'âge de ses artères. le reste, c'est du blabla pour ceux qui ne pensent qu'à la superficialité. RESISTANCE, LES VIEUX !

Edlebegu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

n'importe quoi !

Message  lukasdeb le Sam 5 Juil - 21:05:05

la mode du paraitre est du plus simple n'importe quoi. De toutes les façons, c'est au lever du lit qu'on découvre la vraie beauté d'une femme, sans sa poudre sur le pif et la peinture sur les lèvres et les sourcils.

lukasdeb
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LOL

Message  kiss1976 le Ven 22 Aoû - 22:02:35

nous voilà plonger dans une nouvelle question existentielle : doit-on mettre du fond de teint pour aller travailler à l'usine ? Mais alors, de quelle usine parle-t-on ? D'un bordel ?

kiss1976
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vous avez dit société ?

Message  j-luc le Dim 24 Aoû - 22:30:19

Lorsque l'on parle d'une entreprise qu'il s'agisse d'une unité de production ou de service sa finalité est identique vendre. Et, pour vendre le produit ou service doit correspondre à un besoin ou répondre à une envie créée par le marketing.
Pour y parvenir l'entreprise se doit d'être en adéquation avec le marché. Hors le marché est un reflet de la société à un instant T puisque ce sont les consommateurs qui font qu'il est porteur.
Et ces consommateurs sont aussi les membres de cette communauté que l'on accuse de tous les maux: la société.
Hé oui! Il est plus facile de dénoncer la société que de s'interroger sur nos comportements. Ce sont eux qui créent la norme.
avatar
j-luc

Nombre de messages : 72
Age : 60
Emploi/loisirs : consultant formateur en ressources humaines.
Date d'inscription : 14/05/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

sidérant

Message  jean françois le Lun 1 Sep - 18:54:06

Ce sujet et les réaction qu'il entraine nous démontre bien que nous somme spassés de la société du Loft Story à celle de la Secret story. Quelle misère ! Qu'a fait de nous le capitalisme ! Des CON sommateur (de somatique).
avatar
jean françois

Nombre de messages : 89
Age : 30
Date d'inscription : 09/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE PROBLEME DU VIEILLISSEMENT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum