PETER SELLERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PETER SELLERS

Message  jimmyolsen le Sam 5 Juil - 9:37:23



Comédien incontournable du cinéma britannique des années soixante et soixante-dix, Peter Sellers naît dans une famille de comédien. Meneur de revue au Windmill de Picadilly (Londres), animateur radio pour la BBC dans l'émission à succès The Goon Show de 1951 à 1960, il apparaît pour la première fois au cinéma en 1951 dans Let's Go Crazy d'Allan Cullimore et Penny Point to Paradise d'Anthony Young. Après quelques autres rôles à la télévision et au cinéma, il s'impose vraiment aux côtés d'Alec Guiness dans Tueurs de dames (1955) d'Alexandre Mackendrick dont plus tard les Frères Coen réaliseront un remake (LadyKillers, 2004), ainsi que dans Après moi le déluge (1959) de John Boulting qui lui vaut le BAFTA du meilleur acteur britannique. Grand acteur comique dans La Souris qui rugissait (1959) de Jack Arnold, Le Paradis des monte-en-l'air (1960) de Robert Day et The Millionairess (Id) d'Anthony Asquith, il co-réalise avec Richard Lester le célèbre court-métrage The Running Jumping & Standing Still Film (Id), et se dirige lui-même dans Mr Topaze (1961), inspiré d'une pièce de Pagnol.

Parallèlement Sellers explore d'autres genres qui lui réussissent. Il joue un superbe salaud dans le thriller Never Let Go de John Guillermin, dont le pitch rappelle Le Voleur de bicyclette de Vittorio De Sica, puis devient célèbre chez Stanley Kubrick dans Lolita (1962) et surtout Docteur Folamour (1964) où il tient trois rôles à la fois. Quoique inoubliable en psychanalyste obsédé dans Quoi de neuf Pussy Cat (1965) de Clive Donner, c'est surtout chez Blake Edwards que Sellers trouve ses rôles les plus connus -et peut-être les meilleurs de sa carrière. En 1963, il campe ainsi pour la première fois le rôle de l'inspecteur Clouseau dans La Panthère Rose, premier volet d'une série culte : A Shot in the Dark (1964) -un second volet des aventures de l'inspecteur moins officiel-, Le retour de la Panthère Rose (1975), Quand la panthère rose s'en mêle (1976) et La malédiction de la Panthère Rose (1978). On n'oubliera pas également The Party (1968), peut-être le sommet du tandem Sellers/Edwards, où le comédien joue un invraisemblable et très maladroit invité indien qui transforme une soirée mondaine en cataclysme comique. Moins connu : Le Renard s'évade à trois heures (1966) de Vittorio De Sica. Dans ce chef d'œuvre, le cinéaste parodie ses années néo-réalistes avec une humeur joyeuse aussi inoubliable qu'efficace. Enfin, après un rôle dans l'un des films tardifs du grand Richard Quine, The Prisoner of Zenda (1979), et avoir triomphé chez Hal Hashby dans Bienvenue Mister Chance (Id), Sellers meurt peu après les premières prises du Complot diabolique du Dr Fu Manchu (1980) où il interprètait les deux personnages principaux
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum