La Corée du Sud s’attaque au suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Corée du Sud s’attaque au suicide

Message  thierry.F le Mar 6 Jan - 21:14:43



L'histoire de M. Kim pourrait être celle de milliers de Sud-Coréens. Restaurateur de 54 ans, marié, avec un goût prononcé pour l'alcool, en rien entamé par le diabète dont il souffre, et qui fait faire un bond astronomique à ses frais médicaux.
Survient alors une augmentation de loyer, la goutte d'eau qui fait déborder le vase. M. Kim met fin à ses jours.
Une histoire somme toute banale, dans un pays qui détient le triste record du plus important taux de suicide des pays développés.
Un « virus du suicide » frapperait la population, selon l'Agence Nationale de la Police : l'année dernière, plus de 13407 Coréens se sont suicidés, une augmentation de 3,4% par rapport à l'année précédente.
Principales raisons de ces suicides : la crise économique qui frappe actuellement la Corée, et les inégalités sociales qui en découlent, ainsi que la perte de repère dans une société en pleine mutation.

Honte nationale

Le pessimisme ambiant serait responsable de 46,5% des suicides entre 2002 et 2007 contre 22,5% d'entre eux pour la maladie.
Et ce sont les personnes âgées qui sont les plus touchées par ce phénomène, car justement déstabilisées par l'évolution d'une société qui ne les prend pas suffisamment en charge.
Le nombre de suicide chez les seniors a été multiplié part trois en dix ans.
Le problème atteint des telles proportions que le gouvernement coréen a décidé d'agir. Une dizaine d'agences officielles vont prendre toute une série de mesures destinées à prévenir les suicides. Mesures économiques, d'abord, avec une réforme de la sécurité sociale pour venir en aide aux plus démunis.
Mesures pratiques surtout, pour rendre plus difficile le geste en lui-même : rehaussement des barrières sur les voies de chemin de fer, vente de pesticides moins toxiques et fermeture des sites internet qui font l'apologie du suicide et mise en place de cellules d'assistance psychologique.
Les autorités veulent à tout prix inverser une tendance, vécue dans la péninsule comme une honte nationale, et qui coûte tout de même 2 milliards d'euros au pays chaque année.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 54
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum