Pologne: Pour sauver les Beskides, abattons leurs arbres!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pologne: Pour sauver les Beskides, abattons leurs arbres!

Message  thierry.F le Mar 3 Fév - 19:50:06



(source: wyborcza.pl, miasta.gazeta.pl/bielskobiala)

Tout remonte au 19ème siècle. La majeure partie des terrains de la région de Zywiec (Silésie) appartient aux Habsbourg. Ces derniers entreprennent la construction de mines de charbon, ce qui nécessite une grande quantité d’arbres. On plante alors une variété de sapins à croissance rapide, et peu à peu domine une monoculture forestière, tandis que disparaît le sapin traditionnel de la région (le sapin Istebnian). Les nouveaux arbres s’avèrent incapables de résister aux parasites et aux maladies, et inadaptés aux conditions climatiques des Beskides. Dans les années 1970 ils sont attaqués par les pluies acides résultant de la pollution industrielle, d’où l’apparition de champignons (armillaires) au niveau des racines. Leurs cimes sont ravagées par toutes sortes de coléoptères.

Aujourd’hui, c’est une véritable catastrophe écologique qui menace les Beskides, car les arbres meurent peu à peu. Or les forêts de montagne protègent les sols de l’érosion, emmagasinent une grande quantité d’eau provenant des pluies et de la fonte des neiges, et en même temps atténuent les risques d’inondation. Par ailleurs, les bois de la région abritent de nombreux animaux rares tels que faisans, loirs, lynx, loups, ours…

Dans les terrains propriété de l’Etat, les forestiers abattent désormais systématiquement les arbres contaminés. «Les touristes voient partout des troncs coupés, ils sont effrayés, ils ne comprennent pas ce qu’il se passe», explique un membre de la fondation écologiste Arka. Il s’agit pourtant d’une action de secours. D’ailleurs, les forestiers plantent à la place des hêtres, des sapins d’origine et des sycomores, espérant recréer une forêt mixte telle qu’elle existait il y a encore 150 ans. Ils tentent également de sensibiliser les propriétaires privés, qui détiennent un tiers des bois de la région, mais sans trop d’effet jusqu’à présent. Les propriétaires négligent les recommandations. En outre, beaucoup sont dispersés à travers le pays, ignorent ou ont oublié qu’ils possèdent des forêts de sapins dans les Beskides. Leur absence condamne toute action de secours locale en faveur des forêts.

Aussi grâce aux graffitis exposés à Varsovie ce week-end, lançant des cris d’alarme tels que «Abattez-les avant qu’il ne soit trop tard !», les membres de la fondation Arka espèrent-ils attirer l’attention des propriétaires forestiers. D’autant que leurs arbres rongés par la maladie perdent progressivement toute valeur et ne sont plus vendables. La fondation espère aussi les inciter à reconstituer de nouvelles forêts comme le recommandent les forestiers: «Il s’agit en vérité d’un patrimoine privé, mais cela touche notre bien à tous», explique l’un des auteurs.

Des peintures similaires ont déjà été exposées fin août à Bielsko-Biala, en Silésie. La campagne devrait se poursuivre dans plusieurs autres villes de Pologne cet automne, et réunir artistes, leaders locaux, journalistes ou encore écoliers.
avatar
thierry.F

Nombre de messages : 138
Age : 54
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum