PRESENTATION DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RUGBY Vol 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PRESENTATION DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RUGBY Vol 4

Message  jimmyolsen le Mer 27 Aoû - 16:18:57



Présentation : Montauban
Montauban a terminé à la 7e place l'an passé, synonyme de H Cup. Une qualification historique pour le club qui vient récompenser la constante progression de cette équipe. En effet, Montauban était encore en Pro D2 il y a deux ans. Toutefois, c'est une saison charnière qui s'annonce pour le club. En effet, chose inhabituelle, il devra jouer sur deux tableaux. Et c'est pourquoi il a effectué un recrutement ambitieux basé sur des joueurs revanchards. Un grand plongeon dans l'inconnu attend les Montalbanais. A eux de répondre présent.
Montauban a surpris tout le monde l'an passé mais ne peut pas se permettre de réaliser un moins bon parcours. Voilà pourquoi, outre l'objectif de faire bonne figure en H Cup dans une poule très relevée (avec le Munster, Clermont et Sale), le club essayera de finir à nouveau dans les sept premiers du championnat. Une ambition qui sera difficile à atteindre puisque de nombreux clubs partagent ce but. Un véritable défi attend donc les joueurs de Montauban. Et souvent, confirmer n'est pas chose aisée.
Bien sûr, Julien Laharrague n'a pas réalisé les plus grandes performances de sa carrière ces deux dernières saisons. Mais tout de même, avec douze sélections en équipe de France, la carte de visite du nouvel arrière du club parle pour lui. Surtout qu'il a choisi de rejoindre Montauban pour se relancer et retrouver son meilleur niveau. S'il y parvient, ses cannes de feu et son expérience du haut niveau pourraient être précieuses. Lui nous confiait récemment : "Mon ambition est de travailler sérieusement pour tirer Montauban vers le haut ". C'est tout ce que le club lui demande.
Ibrahim Diarra s'est révélé l'année dernière. Aux yeux du public de Sapiac mais aussi de la France entière puisqu'il a été sélectionné pendant le Tournoi des 6 Nations. Redoutable défenseur et performant dans l'alignement, ce troisième ligne aile doit encore progresser et franchir un cap pour devenir un véritable leader de Montauban. Surtout, comme l'ensemble de son équipe, il aura à coeur de confirmer ses prestations de la saison passée. Et, pourquoi pas, intégrer à nouveau le groupe des Bleus.
Alors que le club mise sur la stabilité sur le plan sportif avec très peu de départ, ce n'est pas vraiment le cas au niveau de ses dirigeants. En effet, le président Patrick Bardot a décidé de démissionner en fin de saison dernière, laissant ainsi sa place à Daniel Havis, PDG de la Matmut. Une décision qui en avait surpris certains, comme le troisième ligne Yannick Caballero qui nous avait déclaré : "Je suis resté sur le c.., je pensais qu'il bluffait lorsqu'il avait évoqué sa probable démission. C'est dommage, M. Bardot avait beaucoup apporté à ce club. Je le regretterai". Espérons pour Montauban que ce chamboulement en hauts lieux n'est pas arrivé au mauvais moment. Et surtout qu'il n'aura pas de répercussions sur le terrain.
Présentation : Montauban
Montauban a terminé à la 7e place l'an passé, synonyme de H Cup. Une qualification historique pour le club qui vient récompenser la constante progression de cette équipe. En effet, Montauban était encore en Pro D2 il y a deux ans. Toutefois, c'est une saison charnière qui s'annonce pour le club. En effet, chose inhabituelle, il devra jouer sur deux tableaux. Et c'est pourquoi il a effectué un recrutement ambitieux basé sur des joueurs revanchards. Un grand plongeon dans l'inconnu attend les Montalbanais. A eux de répondre présent.
Montauban a surpris tout le monde l'an passé mais ne peut pas se permettre de réaliser un moins bon parcours. Voilà pourquoi, outre l'objectif de faire bonne figure en H Cup dans une poule très relevée (avec le Munster, Clermont et Sale), le club essayera de finir à nouveau dans les sept premiers du championnat. Une ambition qui sera difficile à atteindre puisque de nombreux clubs partagent ce but. Un véritable défi attend donc les joueurs de Montauban. Et souvent, confirmer n'est pas chose aisée.
Bien sûr, Julien Laharrague n'a pas réalisé les plus grandes performances de sa carrière ces deux dernières saisons. Mais tout de même, avec douze sélections en équipe de France, la carte de visite du nouvel arrière du club parle pour lui. Surtout qu'il a choisi de rejoindre Montauban pour se relancer et retrouver son meilleur niveau. S'il y parvient, ses cannes de feu et son expérience du haut niveau pourraient être précieuses. Lui nous confiait récemment : "Mon ambition est de travailler sérieusement pour tirer Montauban vers le haut ". C'est tout ce que le club lui demande.
Ibrahim Diarra s'est révélé l'année dernière. Aux yeux du public de Sapiac mais aussi de la France entière puisqu'il a été sélectionné pendant le Tournoi des 6 Nations. Redoutable défenseur et performant dans l'alignement, ce troisième ligne aile doit encore progresser et franchir un cap pour devenir un véritable leader de Montauban. Surtout, comme l'ensemble de son équipe, il aura à coeur de confirmer ses prestations de la saison passée. Et, pourquoi pas, intégrer à nouveau le groupe des Bleus.
Alors que le club mise sur la stabilité sur le plan sportif avec très peu de départ, ce n'est pas vraiment le cas au niveau de ses dirigeants. En effet, le président Patrick Bardot a décidé de démissionner en fin de saison dernière, laissant ainsi sa place à Daniel Havis, PDG de la Matmut. Une décision qui en avait surpris certains, comme le troisième ligne Yannick Caballero qui nous avait déclaré : "Je suis resté sur le c.., je pensais qu'il bluffait lorsqu'il avait évoqué sa probable démission. C'est dommage, M. Bardot avait beaucoup apporté à ce club. Je le regretterai". Espérons pour Montauban que ce chamboulement en hauts lieux n'est pas arrivé au mauvais moment. Et surtout qu'il n'aura pas de répercussions sur le terrain.
Présentation: Biarritz
Le BO a déçu la saison passée, comme la précédente d'ailleurs. Incapable de se qualifier pour les phases finales de H Cup (comme l'an passé là aussi), il n'est pas non plus parvenu à s'inviter dans le dernier carré du Top 14 (et ça, c'est nouveau). Toujours solides défensivement mais trop prévisibles et souffrant d'un manque de créativité déconcertant en attaque, les joueurs n'ont pas su se renouveler. Il n'ont pas su tourner la page Lagisquet surtout dont le discours, qui a tout de même permis au club d'écrire les plus belles pages de son histoire, ne passait plus. Avec un tandem Delmas-Isaac, un nouveau directeur général, deux vice-présidents et l'arrivée prévue de Serge Blanco à la présidence, Biarritz veut reprendre sa place de pilier du rugby français. Ses deux victoires en matchs amicaux face à Pau (33-7) et Leicester (37-35) augurent le meilleur.
Cet objectif peut sembler un peu timoré pour un club de la trempe du BO. Pourtant, l'entraîneur Jacques Delmas nous l'assurait il y a quelques jours sur rugbyrama.fr, les Basques se font prudents cette année : "L'objectif est toujours d'aller le plus loin possible. Ces deux dernières saisons, nous avons raté nos objectifs. Partons donc sur l'ambition d'atteindre au moins les demi-finales du Top 14 et les quarts de finale de la H Cup. C'est le plus important. Après, cela viendra au fur et à mesure de l'année. Faisons preuve d'humilité. Nous restons bien sûr ambitieux mais nous n'avons pas envie de mettre la charrue avant les boeufs."
C'est la valeur sûre, le papa des lignes arrières biarrotes. A 29 ans et du haut de ses 64 sélections avec les Bleus, le centre du BO représente la génération dorée du BO qui a gagné trois titres de champions de France en cinq saisons et qui veut redorer son blason. Avec sa polyvalence (à l'ouverture et à l'arrière) et son coup de pied très précieux, Damien Traille est un leader, dans le jeu et dans les vestiaires.
Malgré les 177 points encaissés lors de ses quatre sélections sous le maillot bleu, l'ancien Bayonnais fait partie des grands espoirs du rugby hexagonal. Arrière de formation souvent replacé à l'aile depuis son arrivée au BO la saison passée, il monte en puissance depuis plusieurs années. Vif, bon finisseur, polyvalent et plus physique désormais, il constitue une arme redoutable pour l'attaque basque.
Après dix-sept années sous le maillot rouge et blanc, "le sécateur" a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière en partant disputer le championnat anglais avec les Wasps. Une page qui se tourne pour le BO, dont Serge Betsen était un leader et un joueur précieux. Infatigable plaqueur, toujours exemplaire et engagé, l'ancien troisième ligne des Bleus manquera à la défense biarrote.
Présentation : Castres
Castres a réussi une belle saison dernière (5e) qui, avec un peu plus de régularité, aurait pu voir le club se qualifier pour les demi-finales. Et durant l'intersaison, il a décidé de miser sur la stabilité et l'humilité. Outre la star All Black Chris Masoe, le staff a axé son recrutement sur des joueurs performants en Pro D2 (Sika, Koulemine ou Michaux) ou dans des clubs modestes du Top 14 (Sanchou). En s'appuyant sur un effectif reconduit, Castres souhaite grandir... Petit à petit. Pour enfin revenir sous le feu des projecteurs. Mais sans faire de bruit.
Certes, le club a finalement terminé à dix points des demi-finales l'an passé mais jusqu'au bout, il aura menacé Perpignan dans la course à la qualification. Du coup, difficile de viser autre ambition que ces fameuses demi-finales tant convoitées. Alain Gaillard nous le confiait : "L'objectif n'étant jamais de faire moins bien, le minimum pour nous sera d'être européens ". Mais le vrai défi pour les Castrais sera d'être constant pour tenter de tirer leur épingle du jeu dans un championnat serré. Et donc de gagner leur ticket pour les phases finales.
C'était la première grande satisfaction de la saison dernière : après des mois d'incertitude, Lionel Nallet a décidé de prolonger son contrat à Castres. Une aubaine et un sacré soulagement pour le club tellement la présence du capitaine de l'équipe de France dans ses rangs est essentielle. Sur le plan sportif bien sûr. Mais également mental car Nallet est le véritable leader de cette équipe. Un joueur de devoir irréprochable qui devrait encore être décisif cette saison.
Chris Masoe est la belle surprise du recrutement castrais. Le gros coup réalisé par le club sur le marché des transferts. Il ne devrait débarquer que début novembre mais l'international All Black est déjà attendu comme le messie. Titulaire en sélection lors de la dernière Coupe du monde mais écarté par Graham Henry, le coach néo-zélandais, depuis le début des Tri Nations, le troisième ligne aile a décidé de rebondir en France. Pour le plus grand bonheur des supporters tarnais. Ces derniers espèrent en effet qu'il saura faire oublier Gerhard Vosloo.
Longtemps, les fans de Castres ont espéré qu'il resterait (créant même une pétition sur internet) mais leur chouchou, Gerhard Vosloo, a fini par prendre la direction de Brive. Laissant derrière lui un vide énorme. En effet, au terme de deux saisons pleines, il avait su se rendre indispensable. Puissant, généreux et redoutable défenseur, il est devenu une référence à son poste de troisième ligne aile. Reste à savoir si son départ sera compensé. Aussi bien dans les coeurs que sur le terrain.
Présentation : Perpignan
Demi-finaliste du Top 14 l'an passé, Perpignan a payé jusqu'au bout son départ catastrophique. Et tous les efforts fournis pour remonter au classement. Du coup, l'équipe catalane n'a quasiment pas existé à Marseille contre Clermont en demie. Mais en conservant tous ses meilleurs joueurs et avec un recrutement ambitieux, l'Usap entame cette nouvelle saison avec des ambitions. Il va toutefois falloir rapidement se rassurer du côté de Perpignan car les matchs amicaux ont été très décevants. En effet, après accroché le nul contre Sale, le club s'est incliné à domicile contre Castres puis le Stade Français.
Comme premier objectif, Jacques Brunel parle de " qualification en phases finales de H Cup et en demi-finales du Top 14 ". Avant de nous avouer : "Nous visons le haut du tableau. Disons que nous voulons faire aussi bien, voire mieux, que l'an passé ". Mieux, c'est-à-dire atteindre le Stade de France et, pourquoi pas, offrir le Bouclier de Brennus à un des plus beaux publics de l'hexagone. Certes, cette ambition n'est pas clairement affichée mais quand un club comme Perpignan se paye Dan Carter, il ne peut pas vraiment viser autre récompense.
Sa signature a fait la une de toute la presse : L'ouvreur All Black Daniel Carter, longtemps pressenti à Toulon, a finalement pris la direction de Perpignan. Une aubaine et un gros coup pour les Catalans. Même s'il ne débarquera qu'après les tests de novembre, celui que beaucoup considèrent comme le meilleur joueur du monde devrait métamorphoser le jeu de l'Usap. Excellent au pied, gestionnaire hors pair, il est également un formidable attaquant. Les supporters perpignanais l'attendent de pied ferme. Et on les comprend.
Damien Chouly est un joueur plein d'avenir. Quand il a débarqué de Brive l'an dernier, ses nouveaux dirigeants plaçaient beaucoup d'espoir en lui. Technique, adroit et performant en touche, il est un troisième ligne complet. Certes, il a participé à 25 matchs de championnat mais il n'a pas encore totalement démontré l'étendue de son talent. Et quand ses partenaires de l'équipe de France championne du monde des moins de 21 ans, Maxime Médard et Lionel Beauxis, ont explosé aux yeux du grand public, lui ne demande qu'à en faire de même. A bientôt 23 ans, il n'a plus de temps de perdre. Et pourrait le prouver dès cette saison.
A presque 37 ans, Christophe Porcu était l'an passé sorti de sa pré-retraite sportive pour venir au secours d'une équipe de Perpignan aux abois. Et quel retour ! Son arrivée a concordé avec la remontée fantastique des Catalans au classement. Tout sauf un hasard. Ce 'deuxième ligne à l'ancienne', combattif et courageux, a réussi à apporter toute son expérience pour devenir à nouveau un leader de son équipe. Mais cette année, Perpignan devra définitivement se passer de ses services. En effet, il a décidé de raccrocher les crampons... Une bonne fois pour toutes !
avatar
jimmyolsen
Admin

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 23/04/2008

Feuille de personnage
openplay:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum